Laurent Debrai-Malot

Direction du Marché des professionnels, Caisse d’Epargne Rhône Alpes
24 Avril 2017

Un crash-test pour confronter ses idées à la réalité du terrain

30 minutes ! C’est le temps dont dispose le créateur d’entreprise pour exposer son projet. Face à lui : un jury composé d’un expert-comptable, un banquier, un juriste et plusieurs chefs d’entreprise.

L’exercice du crash test, organisé par la CCI Haute-Savoie, ressemble à un grand oral. Il est surtout une formidable occasion de recueillir des conseils précieux pour réussir l’aventure exaltante, mais non moins délicate, de l’entrepreneuriat. Laurent Debrai-Malot, en fonction à la Direction du Marché des professionnels de la Caisse d’Epargne Rhône Alpes, fait partie des membres du jury. Pour lui, confronter ses idées à une vision extérieure est incontestablement constructif…


Quel intérêt pour un repreneur ou un créateur d’entreprise de participer au crash-test ?

Une entreprise sur deux ne passe pas le cap des 5 ans. L’exercice du crash-test permet d’anticiper certains écueils et de garantir au projet une assise solide. Les intentions posées sont-elles pertinentes au regard du marché ? Pour le vérifier, nous sondons les motivations de l’entrepreneur et examinons son savoir-faire. Nous abordons ensuite tous les aspects économiques, juridiques, comptables et commerciaux du projet. Il s’agit d’en révéler les éventuelles faiblesses et d’en souligner les atouts. Des préconisations sont formulées. Le candidat à l’entreprenariat repart avec une vision réaliste de son projet.


Quels conseils donneriez-vous à un créateur d’entreprise ?

Il est essentiel de bien s’entourer. Administrées par des chefs d’entreprise élus, les Chambres de Commerce et d’Industrie disposent des réseaux et des ressources indispensables pour qui veut se lancer. La Caisse d’Epargne Rhône Alpes est l’un des nombreux partenaires de la CCI Haute-Savoie. Cette dernière s’appuie sur un vivier de professionnels compétents qui accompagnent les entreprises dans leurs phases de démarrage et de croissance : notaires, experts-comptables, avocats…


En tant que banquier, à quels indices de confiance êtes-vous sensible ?

L’adéquation entre le projet et le profil de celui qui le porte est un élément important. Nous attendons d’un entrepreneur qu’il soit pleinement en phase avec l’activité envisagée. Il doit notamment incarner son rôle de futur dirigeant en affichant charisme et compétences managériales. Nous savons que le parcours de l’entrepreneur est semé d’embûches. Nous sommes donc vigilants sur les capacités du créateur à les surmonter. En somme, la personnalité du dirigeant compte  tout autant que son projet.

 

Tou savoir sur la prestation CRASH TEST

 

un conseil personnalisé ?

Mot de passe oublié

Récupération de votre mot de passe, saisissez votre adresse email
Connexion requise
Pour accéder à ce contenu, vous devez vous identifier ou créer votre compte
Connexion permanente
Annuler
Fenêtre de log