Alain Bozon

Gérant, Bozon Bredanne France
26 Avril 2018

A la conquête du marché européen et américain

Grâce au soutien des conseillers Enterprise Europe Network de la CCI Haute-Savoie

Alain et Marie-Line Bozon viennent de rentrer du désert marocain. Plusieurs fois par an, lors de missions test, ils mettent leurs cellules amovibles à l’épreuve des températures, du vent et du sable de l’Afrique du nord. L’occasion pour eux d’évaluer la résistance de leurs produits et d’en développer les fonctionnalités. Car les cellules GaZell’’, compactes et habitables, ont vocation à transformer n’importe quel pickup 4x4 du marché actuel en un véritable camping-car tout confort. Surtout, elles doivent pouvoir accompagner les baroudeurs du monde entier dans leur passion des voyages. Si l’entreprise BBF exporte aujourd’hui dans 7 pays européens et jusqu’aux États-Unis, les démarches d’exportation n’ont pas toujours été simples au début. Avec l’aide de la CCI Haute-Savoie, membre du réseau de la Commission Européenne Enterprise Europe Network, Alain et Marie-Line ont pu éviter de multiples écueils et aborder sereinement leur développement à l’international…



Quels sont les points de vigilance que vous avez dû observer lors de votre conquête du marché européen et américain ?

Notre siège social est en France mais nous fabriquons les cellules GaZell’’ en Pologne. Ensuite, nous les vendons à un réseau de distributeurs étrangers. Dans le cadre de la communauté européenne, les opérations sont simplifiées. Mais dès lors qu’il s’agit de commercer avec un état non-membre, les procédures se complexifient. En particulier, la question de la TVA pose des difficultés inextricables ! La Norvège et la Suisse imposent des conditions douanières strictes qui nous obligent à solliciter un transitaire et à tracer les marchandises. Quant aux États-Unis, les coûts de transport sont tels que nous devons faire fabriquer les cellules sur place, à partir d’un contrat de licence. En somme, il s’agit de se mettre en conformité avec la législation de chaque pays revendeur. L’appui d’un expert s’avère vite indispensable pour ne commettre aucuns impairs et sécuriser toutes les tractations.


Quel accompagnement la CCI Haute-Savoie vous a-t-elle apporté ?

Le conseiller CCI/Enterprise Europe Network a relu et commenté tous nos contrats de distribution, ainsi que le contrat de licence spécifique au marché américain. Il en est ressorti des ajustements essentiels au niveau des garanties obligatoires et des responsabilités. Un gros travail documentaire a également été fourni au sujet de la TVA applicable dans chaque pays. Nous sommes actuellement en train de faire valider nos conditions générales de vente. Des rectifications y seront apportées sous peu, pour nous prémunir de toutes situations litigieuses. Nous avons trouvé auprès de la CCI Haute-Savoie un conseil pointu et réactif.  Nous entretenons des relations continues.


Quel regard posez-vous sur l’aventure internationale que vit votre entreprise ?

Au commencement, on croit détenir la bonne information. Mais on se rend rapidement compte qu’il est difficile de se repérer dans le maquis des procédures et des législations. Le soutien de la CCI nous a permis d’avancer en terrain balisé. Aujourd’hui, nous avons pris notre rythme de croisière et à travers notre métier, nous nous sentons véritablement citoyens du monde. C’est une grande source de satisfaction au quotidien. À moyen terme, nous projetons de conquérir le marché australien : un nouveau cap pour lequel le suivi de la CCI Haute-Savoie nous sera encore précieux.

un conseil personnalisé ?

Mot de passe oublié

Récupération de votre mot de passe, saisissez votre adresse email
Connexion requise
Pour accéder à ce contenu, vous devez vous identifier ou créer votre compte
Connexion permanente
Annuler
Fenêtre de log