L’École des Managers m’a confrontée à la réalité, j’ai réfléchi sur beaucoup de choses, et surtout pris des décisions. J’ai pris confiance en moi et j’espère continuer.
Votre nom Message Email de votre ami

Guergana Socquet-Clerc

Manager, Au bois de Megève
20 Août 2020

L’École des Managers m’a confrontée à la réalité, j’ai réfléchi sur beaucoup de choses, et surtout pris des décisions. J’ai pris confiance en moi et j’espère continuer.

Guergana, en #Transmission Familiale a reçu en héritage la société Au bois de Megève. Pas destinée à l’entrepreneuriat, elle revient avec nous sur son expérience à l’École des Managers d’Annecy.

Quel est ton parcours ?

Je suis bulgare et prof de chimie. Quand je suis arrivée en France, j’ai voulu valider mon diplôme, mais c’était trop difficile parce qu’il fallait passer l’examen écrit en français. Je n’ai jamais appris le français à l’école, du coup j’écris avec beaucoup de fautes. Alors j’ai abandonné. Et, quand je suis devenue chef d’entreprise, j’ai eu d’autres projets : me former. C’est comme ça que j’ai découvert l’École des Managers d’Annecy.

Pourquoi as-tu choisi l’École des Managers ?

J’ai cherché à m’informer pour mieux piloter l’entreprise, appréhender toutes mes responsabilités. Quand Céline (responsable École des Managers) m’a contactée, j’étais très intéressée. Même si au début, j’ai hésité. J’avais peur de ne pas avoir le temps, d’avoir un niveau de français insuffisant. Ce qui m’a convaincue c’est la troisième phase de la formation, celle qui s’appuie sur notre entreprise, et qui nous permet au contraire de gagner du temps.
Mais de toutes façons je n’avais pas le choix, il fallait que j’apprenne à mieux piloter mon entreprise pour essayer de l’améliorer.

Quels sont tes objectifs à l’École des Managers ?

Aujourd’hui, l’entreprise me prend beaucoup de temps. Il y a beaucoup de choses que je peux déléguer, mais pour déléguer, il faut bien surveiller. Mon objectif, c’est d’avoir plus d’outils, grâce à l’École des Managers, pour piloter de façon plus juste. Au niveau de la législation française, mais aussi avec les salariés, les fournisseurs et les clients. Et si je suis mieux organisée, je pourrai prendre plus de temps pour moi et pour mon fils.

L’École des Managers, un réseau ?

Oui, on s’aide beaucoup entre nous, et on s’entend vraiment bien. Au début, je me suis engagée dans cette formation comme dans une épreuve, alors heureusement qu’ils sont là. Aujourd’hui, je suis très contente de le faire. À l’École des Managers, on se sent accompagnés. On a des professeurs très compétents, qui nous mettent vraiment en confiance.

Après l’École des Managers ?

Améliorer, grandir et évoluer : c’est le but de l’École des Managers. Maintenant, j’ai tous les outils. Il faut que je me lance avec plus de confiance en moi. J’avais beaucoup de doutes au début et je me sentais seule. L’École des Managers m’a confrontée à la réalité, j’ai réfléchi sur beaucoup de choses, et surtout j’ai pris des décisions. J’ai pris confiance en moi et j’espère continuer. Maintenant, je me sens dans un groupe. Je peux discuter, je peux échanger et c’est très rassurant.

un conseil personnalisé ?

Mot de passe oublié

Récupération de votre mot de passe, saisissez votre adresse email
Connexion requise
Pour accéder à ce contenu, vous devez vous identifier ou créer votre compte
Connexion permanente
Annuler
Fenêtre de log