tresorerie_iStock-958260352
05 Mai 2020

Gérer sa trésorerie en période de crise

La gestion de la trésorerie de son entreprise représente véritablement la « Pierre Angulaire » de la bonne gestion de son entreprise, au-delà des critères de taille ou de secteur d’activité.

La crise du COVID que nous traversons aujourd’hui va mettre à rude épreuve la gestion de la trésorerie de chaque entreprise. Nous allons aborder 3 étapes indéniables qui vous permettrons d’appréhender la gestion de votre trésorerie au cours de la crise du COVID :

PREVOIR L’EVOLUTION DE SA TRESORERIE

La trésorerie est un domaine très sensible, qu’il faut suivre de manière quotidienne, notamment lors d’une crise qui exige un matelas de liquidité permanent. Il est donc primordial de récolter toutes les informations et de les synthétiser au travers d’un outil tel que le Plan de Trésorerie qui devra être aussi exhaustif que possible. Il vous faudra en préalable, récupérer toutes les informations financières propres à votre entreprise.

Afin d’anticiper les conséquences de la crise, il est conseiller d’établir un plan de trésorerie sur 12 à 18 mois. Ce tableau vous permettra d’identifier rapidement les dysfonctionnements, mais aussi les signes d’amélioration.

Il apparaît certes compliqué de prévoir quel sera le scenario de sortie de crise, néanmoins il est indispensable de planifier la gestion de sa trésorerie, en s’approchant le plus près possible de la réalité.

>> EXEMPLE TABLEAU PLAN DE TRESORERIE

>> Utiliser les mesures gouvernementales

CONSEILS POUR PROTEGER SA TRESORERIE

Une fois cette planification établie, certains postes de gestion de trésorerie pourront vous paraître évidents. Néanmoins il existe certaines pistes qui vous permettront d’influer sur votre trésorerie :

  • Optimisation de son BFR : Le BFR représente le décalage entre les décaissements et les encaissements de l’entreprise. Son optimisation découle sur des bénéfices à long terme et permet la mise en place d’une trésorerie positive pérenne, trois postes permettent d’agir efficacement sur le BFR :
    • Optimiser le poste fournisseur : négociation du prix et des délais,
    • Optimiser la gestion des stocks,
    • Optimiser le poste client : meilleure facturation, amélioration du recouvrement, utilisation de financements comme l’affacturage.
  • Revoir les plans d’investissement : Cela peut paraître une évidence, mais il est important de réfléchir sur l’aspect du report des investissements, ou dépenses, jusqu’à ce que la situation s’améliore. Si ces investissements ne peuvent être reportés, d’autres plans de financement peuvent éventuellement s’offrir à vous, tel que le recours à la LOA ou LLD.
    Cette étude sur les plans de financement pourra également vous mener à une réflexion quant à certains coûts fixes potentiellement convertibles en coûts variables (par exemple, un passage en LLD d’une flotte de véhicules).
  • Soigner son seuil de rentabilité : Au travers de la crise, et son lot de transformations qu’elle va générer, il sera important de contrôler, vérifier, voir redéfinir son seuil de rentabilité.



un conseil personnalisé ?

Mot de passe oublié

Récupération de votre mot de passe, saisissez votre adresse email
Connexion requise
Pour accéder à ce contenu, vous devez vous identifier ou créer votre compte
Connexion permanente
Annuler
Fenêtre de log