Equipement de la Personne
La conjoncture en Haute-Savoie
Votre nom Message Email de votre ami
Année
Periode

Equipement de la Personne

Pour le département, les prévisions d’amélioration formulées par les professionnels ne se sont pas confirmées et le bilan est à nouveau à la baisse ; le solde d’opinion reste donc négatif, c’est-à-dire que  le pourcentage d’entreprises signalant des baisses est toujours nettement supérieur à celui indiquant des hausses). Seuls 12 % des commerçants ayant répondu à l’enquête signalent des chiffres d’affaires en progression (ils étaient 23 % au trimestre précédent, soit - 11 points) ; ils sont 64 % à indiquer une baisse (- 2 points).  Les raisons principalement évoquées par les commerçants indiquant une baisse de chiffres d’affaires sont la conjoncture générale, la météo mais aussi des travaux d’urbanisme. Il faut bien sûr rajouter une concurrence exacerbée de la vente en ligne.
Les investissements sont stables pour 71 % (+ 7 points) des entreprises mais en repli pour 1/4 d’entre elles (- 3 points). Les trésoreries sont toujours dégradées avec 52 % (+ 6 points) des entreprises signalant une stabilité et 44 % une baisse (- 2 points).
Enfin, dans ce contexte morose, l’emploi est à la hausse ce trimestre mais sa tendance est à la stabilité pour 92 % des répondants.
Le panier moyen diminue à nouveau ; il est en hausse pour 4 % des répondants   (- 8 points/trimestre précédent),  stable  pour  46 % (+ 3 points) et en baisse pour 50 % (+ 4 points).

Les perspectives, qui étaient mieux orientées au 1er trimestre, sont à nouveau dégradées ; ce sont ainsi 20 % des commerçants ayant répondu à l’enquête qui indiquent une hausse (- 12 points/trimestre précédent), 48 % une stabilité (+ 8 points) et 32 % une baisse (+ 4 points).

Zoom sur la France :
« Le marché de la mode a replongé dans la crise », analyse Gildas Minvielle, directeur de l’Observatoire économique de l’Institut français de la mode (IFM). L’année 2017 avait laissé l’espoir d’une « rémission », les ventes d’habillement et d’articles textiles pour la maison ayant enregistré une augmentation de l’activité de 0,8 %. « Pour la 1ère fois depuis dix ans, le marché était en progression ». Tous les commerçants de mode espéraient renouer, enfin, en 2018, avec la croissance. Il n’en a rien été et depuis janvier, la consommation est en recul. C’est dans ce contexte et face à une montée en puissance du e-commerce qu’ont démarré les soldes d’été avec des enseignes, à la peine, qui doivent écouler des stocks importants.

EVOLUTION DES PRINCIPAUX INDICATEURS (PAR RAPPORT À LA MÊME PÉRIODE DE L'ANNÉE PRÉCÉDENTE)

*Evolution en soldes d'opinion, c'est-à-dire la différence entre la proportion de répondants ayant exprimé une opinion positive et celle ayant exprimé une opinion négative

 

Source : CCI Haute-Savoie
Mot de passe oublié

Récupération de votre mot de passe, saisissez votre adresse email
Connexion requise
Pour accéder à ce contenu, vous devez vous identifier ou créer votre compte
Connexion permanente
Annuler
Fenêtre de log