07 Avril 2014

Fonderie du Mont-Blanc : un choix audacieux en vallée de l’Arve

Le groupe FAG, Fabrication automatique Gerbelot, a inauguré vendredi 4 avril, à Marnaz, sa fonderie par centrifugation.

fonderie1Le groupe FAG, Fabrication automatique Gerbelot, a inauguré vendredi 4 avril, à Marnaz, sa fonderie par centrifugation. Ce projet permet de relocaliser, sur la vallée de l’Arve, une activité jusqu'alors sous-traitée en Allemagne. Un événement rare qui a d’ores et déjà permis la création de sept emplois.

 

« Faire ce que les autres ne font pas »… Ces quelques mots sont une vraie devise pour l’entreprise FAG, fabrication automatique Gerbelot. Créée en 1963 à Cluses et spécialisée dans la fabrication de cages de roulements à billes et de rouleaux en matériaux non ferreux pour les grands roulementiers d’une part, et de matériel dentaire d’autre part, elle vient d’investir 4,5 M€ dans la création d’une fonderie par centrifugation de cuivreux à une époque où ces industries ont plutôt tendance à disparaître du territoire.

 

Produire sa matière première

Son dirigeant, Alain Parmentier, explique les raisons de ce choix audacieux: « Pour la fabrication de cages de roulement pour l’éolien, l’aéronautique, le médical et diverses activités industrielles, soit 70 % de notre activité, nous travaillions avec un fournisseur allemand de matière première. En, 2011, il nous annoncé la fermeture de son établissement pour 2013. Nous n’avons pas trouvé d’autres fournisseurs. Du coup, nous avions trois solutions : vendre notre activité, faire entrer un concurrent au capital ou créer une nouvelle activité dans la région. Nous avons finalement opté pour ce dernier choix avec le concours de partenaires financiers. Nous maîtrisons ainsi aujourd’hui l’ensemble de la chaine de production, de la matière première au produit fini. »

 

15 emplois à terme

fonderie2La Fonderie du Mont-Blanc, repérée en 2013 par le ministère du Redressement Productif comme entreprise innovante sur le territoire, a ouvert début juillet 2013. Elle est construite à Marnaz, sur un terrain de 3 500 m2. Elle est équipée de deux fours d’une capacité de 550 kg chacun pouvant produire jusqu’à 1700kg de laiton en fusion chaque jour, quantité nécessaire pour la fabrication moyenne d’une dizaine de tubes. Elle bénéficie d’un système d‘aspiration puissant, largement supérieur en capacité à ce qu’exige les normes en vigueur. Elle a d’ores et déjà créé sept emplois. Elle devrait compter dix salariés fin 2014 et une quinzaine à terme.

 

Déjà des projets de développement

L’espace de production a été conçu pour accueillir une seconde centrifugeuse dans le futur. Cette technique permet de produire des pièces d’une grande homogénéité. Elle est encore très peu utilisée en France : seule deux fonderies ont opté pour ce procédé sur 410 réparties sur le territoire. « C’est une fierté pour nous de voir une entreprise qui base son développement sur la technologie de fonderie, en complémentarité avec son métier de base. C’est un vrai plus pour la vallée de l’Arve », a reconnu Guy Métral, Président de la CCI Haute-Savoie, présent parmi les très nombreuses personnalités vendredi.

 

Et la Fonderie du Mont-Blanc commence juste à écrire son histoire. A moyen terme, elle souhaite développer un projet complémentaire : un four à coulée continue pour répondre à de plus larges commandes !

 

La Fonderie du Mont-Blanc a été inaugurée par de très nombreuses personnalités.

 


 

 

un conseil personnalisé ?

Mot de passe oublié

Récupération de votre mot de passe, saisissez votre adresse email
Connexion requise
Pour accéder à ce contenu, vous devez vous identifier ou créer votre compte
Connexion permanente
Annuler
Fenêtre de log