26 Juin 2013

Mardi 19 juin : journée de l'industrie

Les CCI de France ont décidé de consacrer 2013 « Année de l’industrie ».

Les CCI de France ont décidé de consacrer 2013 « Année de l’industrie ». Dans ce cadre, Guy Métral, référent national de cette initiative d’envergure et Président de la CCI Haute-Savoie, est parti à la rencontre de plusieurs dirigeants industriels du département, mardi 19 juin. Il souhaitait découvrir leur activité sur le terrain et échanger avec eux sur leurs attentes.

 

play Visionner le résumé de la journée en vidéo

 

SCL Ce parcours l’a tout d’abord conduit chez « SCL International », spécialisée dans la production de machines de nettoyage et de durcissement de verres (35 salariés, à Archamps) où il a été accueilli par le fondateur, Jean Gehrig.

« Le monde est le champ d’activité de SCL International », assure d’entrée Jean Gehrig, fondateur en 1993 de cette entreprise, spécialisée dans la conception et production de machines de nettoyage et de durcissement de verres optiques. SCL, aujourd’hui présidée par son fils Denis, compte plus de 450 clients-laboratoires dans 70 pays et a d’ores et déjà produit, livré et installé plus de 600 machines. Elle fournit également les consommables associés (vernis, détergents…).

Son activité progresse de manière régulière depuis le départ (+13% attendus pour 2013) et l’entreprise, qui préserve jalousement son savoir-faire sur le sol français, poursuit sa conquête du monde : elle s’attaque au marché chinois et envisage de s’implanter en Corée dès cette année pour vendre plus facilement ses consommables dans l’Empire du Milieu.

play Visionner la vidéo

 

VMA

Puis il s’est rendu chez « VMA Fenétrier », vitrerie miroiterie (une quarantaine de personnes, siège à Thonon-les-Bains) où il a échangé avec les deux dirigeants, Laurence et Marc Defoly.

VMA fêtera ses 30 ans l’an prochain. Spécialisée depuis 1989 dans la fabrication de fenêtres en PVC, cette entreprise créée par Laurence et Marc Defoly, a su suivre l’évolution de son marché. Elle s’approvisionne en profilés (sa matière première qui se décline en 45 coloris !) chez son « voisin » Véka, spécialiste de la conception et de la production de systèmes de menuiserie PVC pour fenêtres, volets et portes. Et elle mise sur le sur-mesure, la qualité et le service pour répondre aux multiples attentes de ses clients, sur fond d’imagination fertile. Elle emploie une quarantaine de personnes dont cinq commerciaux sur le département entre ses sites de Ville-la-Grand, Annecy, Cranves-Sales et son siège, Thonon (fabrication et showroom).

play Visionner la vidéo


gerbe

Escale dans le secteur de l’agroalimentaire ensuite avec la visite de « La Gerbe Savoyarde » (220 personnes sur cinq site, dont une centaine à Meythet). L’occasion de découvrir en direct la fabrication de feuilletés torsadés au chocolat et des baguettes sur la toute nouvelle ligne de boulangerie crue. Et ce sous la houlette d’Alain Laruaz, le fondateur, de sa fille Christine Mermillod-Laruaz et de son gendre, Philippe Mermillod, tous deux à la tête de l’entreprise aujourd’hui.

Qualité, traçabilité, proximité, rigueur et saveur figurent parmi les mots clés de « La gerbe savoyarde », créée il y a tout juste 40 ans par Alain Laruaz. Spécialisée dans la fabrication de produits de boulangerie, viennoiseries, pâtisseries, crus, surgelés et frais, elle fournit les professionnels de la distribution et de la restauration. Et ce en conservant la fibre artisanale comme dans la boulangerie du grand-père de Christine Laruaz-Mermillod, fille d’Alain, aujourd’hui à la tête de l’entreprise avec son mari. Depuis trois générations, cette famille de passionnés travaille donc la farine des Pays de Savoie. Seule la quantité a évolué (16 000 tonnes par an aujourd’hui !) mais aussi les process de fabrication !

La société, qui a multiplié par deux son activité depuis 2008 sur les produits crus et surgelés, se singularise aussi par ces investissements : 1,5 M€ ces 12 derniers mois dans une nouvelle ligne de boulangerie crue et dans un nouveau surgélateur, 2M€ dans les 12 prochains pour changer son système de production de froid et anticiper ainsi de nouvelles normes européennes. Le tout en commençant à songer à l’export…

play Visionner la vidéo

 

 

deste

Il a finalement bouclé la boucle à Annecy chez
« Dextérité Surgical », qui développe des instruments chirurgicaux robotisés pour la chirurgie coelioscopique. Avec le concours de Pascal Barrier, l’un des quatre fondateurs, il a même pu tester le robot chirurgical miniaturisé !

Facile à manier, moins cher que le robot existant sur le marché, d’une utilisation aisée… Les atouts du porte-aiguille articulé et motorisé, conçu par Dextérité Surgical pour des opérations de celioscopie, sont nombreux. Ce robot miniature a d’ores et déjà séduit plusieurs chirurgiens dans les centres hospitaliers de Vannes, Annecy, Limoges….

Fondée en 2008 par Pascal Barrier, Jérémy Ollagnier, Rémi Rosset et Bernard Seguin, l’entreprise a pu se développer « grâce à la politique d’innovation poursuivie en France et grâce au dynamisme de la Haute-Savoie ». Elle compte ainsi parmi ses partenaires Oséo, le laboratoire Symme, l’Université de Savoie… pour l’innovation mais aussi Anthogyr (Sallanches), Indeed (Chavanod), Efop (Glaisins), Proto Process (Thonon) pour la sous-traitance. Elle bénéficie également de l’accompagnement du réseau Entreprendre, de Thésame et de la CCI.

play Visionner la vidéo

 

 

« Nous avons vraiment en Haute-Savoie des entreprises en or et nous en avons vu quatre aujourd’hui dans des secteurs très diversifiés », a-t-il souligné au terme de la journée. De belles affaires qui ont aussi leurs préoccupations notamment en matière de transmission familiale : « Il faut faire réfléchir le gouvernement sur les conditions de cession d’entreprise, beaucoup trop lourdes en matière d’imposition en France, notamment par rapport à la Suisse voisine ». Le Président a également plaidé en faveur du retour de primes ou de crédits d’impôt pour faciliter les travaux de rénovation/isolation dans l’habitat.

 

« La CCI a besoin de rencontrer ses dirigeants pour être au fait de leurs problématiques. C’est aussi un moyen pour elle de travailler sur des prestations toujours mieux adaptées à leurs besoins », a-t-il conclu.

 

un conseil personnalisé ?

Mot de passe oublié

Récupération de votre mot de passe, saisissez votre adresse email
Connexion requise
Pour accéder à ce contenu, vous devez vous identifier ou créer votre compte
Connexion permanente
Annuler
Fenêtre de log