05 Fevrier 2013

Ils redoublent d’énergie pour économiser… l’énergie !

Haute-Savoie Energie Tourisme, programme lancé en 2012 par la CCI Haute-Savoie en partenariat avec le Conseil général, a permis à 40 établissements touristiques du département d’identifier les gisements d’économie possibles en matières d’énergie.

Haute-Savoie Energie Tourisme, programme lancé en 2012 par la CCI Haute-Savoie en partenariat avec le Conseil général, a permis à 40 établissements touristiques du département d’identifier les gisements d’économie possibles en matières d’énergie. Quatre dirigeants témoignent.

 

em-Dunja-KirchnerBASSIN ANNECIEN : Dunja Kirchner, L’Abbaye de Talloires

Concilier exigences liées à la protection d'un monument historique et économies d'énergie n'est pas simple. Dunja Kirchner en sait quelque chose : elle dirige l'Abbaye de Talloires, ancien prieuré fondé au IXe siècle, devenu abbaye au XVIIe siècle puis très bel hôtel restaurant des bords du lac d'Annecy. « Nous ne pouvons pas agir comme nous voulons. Je suis donc toujours à la recherche d'astuces et de conseils. Lorsque j'ai eu connaissance du projet Haute-Savoie Energie Tourisme, je n'ai donc pas hésité à participer. Avoir un regard extérieur sur nos actions était très important pour moi. »

Rassurée par le fait d'être « sur la bonne voie », Mme Kirchner a décidé d'entreprendre, sur les conseils de l'expert CCI, le remplacement progressif de toutes les ampoules par des leds. Plusieurs centaines de lampes sont concernées dans l'enceinte de cet établissement de 33 chambres et 120 couverts, qui a accueilli Paul Cézanne, Napoléon III, Jean Reno . Un établissement qui prépare aujourd'hui la réfection de sa toiture pour 2014/2015.

 

2VALLE DE L’ARVE : Philippe Bidault, Chalet Skiroc, Vallorcine

Au centre de vacances Chalet Ski Roc, on attend avec impatience la prochaine facture d’électricité. En effet, dans la lignée des préconisations issues de l’audit des consommations énergétiques réalisé dans le cadre de Haute Savoie Energie Tourisme, la puissance des compteurs vient d’être revue à la baisse. « Nous devrions économiser entre 1500 et 2000 euros à l’année », anticipe Philippe Bidault, directeur du Chalet Skiroc à Vallorcine, qui pour l’instant a misé sur « les actions simples et gratuites ». Dans un second temps, le directeur de l’établissement qui peut accueillir jusqu’à 120 personnes, sait qu’il devra entreprendre des travaux plus importants pour parvenir à mieux maitriser les consommations énergétiques du centre de vacances. « Nous regardons plus finement quels seraient les travaux à planifier et à quelles conditions nous pourrions les réaliser. C’est un pas important, car désormais, nous connaissons les points forts et les points faibles de notre établissement et donc nous avons une base solide pour faire diminuer nos consommations d’énergie », se félicite le directeur

 

1CHABLAIS : Christine Charpentier, L’Evian Express

Christine Charpentier avoue sans ambages que lorsqu’elle a repris l’hôtel Evian Express, en octobre 2011, elle s’est principalement mobilisée sur la recherche de financements et l’organisation de la gestion. Pour autant, lorsqu’elle a été sollicitée par la Chambre de Commerce pour adhérer à la démarche Haute Savoie Energie Tourisme, elle n’a pas hésité. « Les consommations d’énergie sont un poste de dépenses important et nous avions notamment des retours de clients se plaignant de ne pas pouvoir régler l’intensité du chauffage dans certaines chambres, donc cette démarche, nous a permis de savoir quelles étaient précisément nos consommations et comment nous pouvions agir », explique la directrice de l’hôtel Evian Express. Désormais, chaque chambre dispose de son thermostat et Christine Charpentier a glané au fil des rencontres avec les acteurs de cette démarche de précieux conseils. « Ce sont souvent des actions de bon sens, comme profiter de l’ensoleillement d’une pièce pour ouvrir les portes et diffuser la chaleur ailleurs ». Des initiatives qui n’ont aucun coût, mais qui font la différence !

 

3ancolieGENEVOIS : Yves Lefebvre, L'Ancolie, Cruseilles

Pour Yves Lefebvre, hôtelier restaurateur à la tête de l’Ancolie à Cruseilles, l’idée d’adhérer à la démarche Haute Savoie Energie Tourisme a cheminé naturellement. « Nous étions déjà sensibilisé aux questions d’économies d’eau et d’énergie. Nous avions d’ailleurs initié quelques actions visant à limiter nos consommations. Aussi, lorsque nous avons eu connaissance de ce dispositif, nous n’avons pas hésité », retrace Yves Lefebvre. Désormais, l’hôtel restaurant qui compte 10 chambres et peut recevoir jusqu’à 85 couverts, dispose de réducteurs de pression dans chaque salle de bain. Dans toute les chambres, un petit « mémo » incite les clients à adopter quelques gestes simples comme fermer le chauffage avant d’ouvrir les fenêtres ou penser à éteindre les radiateurs d’appoint des salles de bain. « Dans l’ensemble, les clients sont attentifs à notre démarche et ils y prennent part volontiers », constate l’hôtelier restaurateur. La démarche Haute Savoie Energie, a aussi permis au restaurateur de réaliser un audit de ses consommations , permettant de bien cibler les actions à mettre en place.

 

 

 

 

un conseil personnalisé ?

Mot de passe oublié

Récupération de votre mot de passe, saisissez votre adresse email
Connexion requise
Pour accéder à ce contenu, vous devez vous identifier ou créer votre compte
Connexion permanente
Annuler
Fenêtre de log