Année
Periode

En bref

Un léger retrait par rapport au trimestre précédent

 

Sur l’ensemble de l’année, mis à part le creux du 3ème trimestre, l’activité s’est raffermie.

Le niveau d’activité a été considéré comme normal par 62 % des entreprises, ce qui marque une augmentation de 4 points en un trimestre. Les pourcentages d’entreprises en sous activité et en suractivité ont baissé de près de 2 points.
30 % des entreprises ont eu une activité identique à celle du précédent trimestre soit une baisse de 17 points alors que le pourcentage d’entreprises ayant eu une activité plus soutenue a augmenté de 17 points passant à près de 45 % des entreprises. L’évolution de l’activité globale de ce secteur a donc été très positive.

Le taux moyen d’utilisation des capacités de production a par contre diminué de 1 point, ce qui peut paraître un paradoxe au regard de l’augmentation du volume d’activité, paradoxe déjà constaté au même trimestre de 2015.
Le taux moyen 2016 à 82.45 % est de 1.75 point plus élevé que celui de 2015. C’est le 2ème meilleur taux depuis 2008 après celui de 2011.

Marges : Evolution positive du pourcentage d’entreprises aux marges stables, passant de 58 % au 1er trimestre à 72 % en fin d’année. Mais le solde d’opinion s’est dégradé de 0 à - 16 %.

Trésoreries : L’évolution des trésoreries a été positive d’un trimestre à l’autre et par rapport au début de l’année avec une augmentation de 10 points des entreprises qui n’ont pas eu de dégradation de leur trésorerie. La trésorerie a été considérée normale par 65 % des entreprises (69 % au 3ème trimestre  et 71 % au 1er trimestre) et aisée par 15 % (11 % au 3ème trimestre et 15 % au 1er trimestre). Les difficultés de financement du fond de roulement ont concerné 18 % des entreprises contre 11 % au 3ème et au 1er trimestre.

Investissements : Ils se sont infléchis, le pourcentage d’entreprises aux investissements en baisse étant supérieur de 4 points à celui du 3ème trimestre alors qu’il a été identique pour les investissements en hausse. Les obstacles aux investissements les plus fréquemment cités sont la rentabilité (37 %) puis la demande (20 %) suivi des fonds propres (17 %). La concurrence, quant à elle, représente 12 % des citations.

Zoom sur le décolletage : + 0,1 % sur les 10 1ers mois de 2016 comparés aux 10 1ers mois de 2015, tiré par le marché automobile.


Prévisions : Le niveau global de l’activité devrait se stabiliser au 1er trimestre 2017 malgré un solde d’opinion en baisse.

 

 

Source : MEDEF Haute-Savoie / Chambre syndicale de la Métallurgie
Mot de passe oublié

Récupération de votre mot de passe, saisissez votre adresse email
Connexion requise
Pour accéder à ce contenu, vous devez vous identifier ou créer votre compte
Connexion permanente
Annuler
Fenêtre de log