Année
Periode

Transports

L’année 2015 aura été une nouvelle année défavorable, à l’exception du 2ème trimestre qui a connu un sursaut. La situation qui était en retrait au 3ème trimestre,  s’est à nouveau fortement détériorée au 4ème trimestre 2015 ; les soldes d’opinion des entreprises interrogées, devenus négatifs au trimestre précédent, ont encore accentué leur recul, notamment pour les chiffres d’affaires et les trésoreries (c’est-à-dire que le pourcentage d’entreprises ayant signalé une baisse est plus important que celui ayant indiqué une hausse).

Cette situation s’explique par la situation globale pour 70 % des entreprises interrogées, par le niveau de la demande (60 %) et par la conjoncture du secteur d’activité (40 %)

Le nombre d'entreprises ayant répondu à l'enquête signalant une baisse de chiffres d'affaires progresse de 24 points ; cette progression est de 23 points pour les trésoreries ; l’emploi et les investissements sont relativement stables.

Le seul  changement à  noter  au  4ème  trimestre  est que le transport de personnes semble avoir  été  plus impacté   que le  transport de marchandises, contrairement aux trimestres précédents.

En Rhône-Alpes, en    cette    fin d’année, la    demande    a    fortement    crû. Les volumes demeurent corrects mais les prix sont toujours discutés en raison des fortes exigences des clients et de la concurrence (Cf Banque de France).

En France,  pour le transport routier, la hausse du 2ème trimestre, après deux trimestres de baisse, aura finalement été ponctuelle. L’heure est aussi au repli dans l’express et la messagerie, après trois trimestres de légère hausse ou de stagnation.


Evolution des principaux indicateurs (trimestre n/trimestre n-1, en solde d'opinion*)

*différence entre la proportion de répondants ayant exprimé une opinion positive et celle ayant exprimé une opinion négative

 

Perspectives : elles ne sont pas très optimistes même si elles sont légèrement plus favorables (sauf en termes d’investissements et d’emploi) ; par contre, tous les soldes d’opinion restent en deçà de  - 10 % (pourcentage d’entreprises ayant signalé une baisse plus important que celui ayant indiqué une hausse).

En Rhône-Alpes, selon la Banque de France, les perspectives  d’activité  sont  normalement stables pour   le début d’année. En France, en revanche, les chefs d'entreprise sont plus nombreux que le mois dernier à anticiper une baisse de la demande dans les prochains mois.

.

Source : CCI Haute-Savoie
Mot de passe oublié

Récupération de votre mot de passe, saisissez votre adresse email
Connexion requise
Pour accéder à ce contenu, vous devez vous identifier ou créer votre compte
Connexion permanente
Annuler
Fenêtre de log