Année
Periode

Tendance générale

Le ralentissement se confirme

 

 

En essor depuis le printemps 2009, l'économie genevoise ralentit depuis le début de l'année 2011, suivant en cela le mouvement observé à l'échelon national. Après avoir longtemps résisté, la plupart des indicateurs disponibles pour le canton ont viré au rouge durant l'été et se sont dégradés depuis. Plus qu'à Genève ou en Suisse, les causes des craintes des entreprises et des ménages sont à chercher dans l'instabilité du contexte macro-économique international. 

 

Si l'affaiblissement de la conjoncture est incontestable, la situation est loin d'être totalement sombre. La décision de la Banque nationale suisse (BNS), au début septembre, de ne pas accepter un cours inférieur à 1,20 franc pour 1 euro a provoqué une baisse immédiate du franc et a octroyé un répit aux exportateurs : ainsi, au cours du troisième trimestre, les exportations de marchandises continuent de croître.

 

Sur le marché intérieur, la situation se dégrade notablement. La construction, le commerce de détail, l'hôtellerie ou la restauration sont notamment touchés depuis le mois d'août.

 

Epargné jusqu'ici, le marché du travail est affecté à son tour à partir d'octobre. Juste avant, en septembre, le taux de chômage avait atteint son niveau le plus bas à Genève depuis neuf ans.

 

 

 

Evolution des chiffres de l'emploi

 

 

 

Construction de bâtiments et de logements

 

 

 

Evolution des chiffres du commerce extérieur

 

 

 

Perspectives :

Mis à part dans de rares secteurs comme les branches des services et de  l'industrie, le pessimisme prédomine. Mais pour l'instant, la situation n'a rien d'alarmant.

 

 

 

Source : Ocstat Genève

 

Pour en savoir plus http://www.ge.ch/statistique/

Site de l'Office Cantonal de Statistiques de Genève

 

Mot de passe oublié

Récupération de votre mot de passe, saisissez votre adresse email
Connexion requise
Pour accéder à ce contenu, vous devez vous identifier ou créer votre compte
Connexion permanente
Annuler
Fenêtre de log