Année
Periode

En bref

Un niveau d’activité favorable dans l’ensemble

En France, l’activité croît en septembre à un rythme soutenu, comme depuis le début de l’année. Elle est particulièrement dynamique dans l’intérim, le conseil et le transport. Les effectifs s’accroissent également. En Auvergne-Rhône-Alpes, l’orientation de l’activité dans les services demeure satisfaisante, portée par une demande assez soutenue dans la plupart des secteurs (cf. Banque de France).

 

Dans le département, les chiffres d’affaires sont en nette progression au 3ème trimestre 2017. Cette situation impacte favorablement les investissements et l’emploi contrairement aux trésoreries qui sont stables. Les situations sont toujours contrastées selon les branches d’activité.

Evolution par branche en Haute-Savoie : l’amélioration des chiffres d’affaires de l’immobilier, amorcée début 2017, se poursuit au 3ème trimestre 2017. La situation dans les transports haut-savoyards s’est nettement améliorée malgré des prévisions peu favorables. Du côté de la restauration, les chiffres d’affaires ont légèrement progressé conformément aux prévisions. Enfin, Les chiffres d’affaires sont en retrait et confirme une situation en dents de scie depuis début 2015 pour les services aux entreprises.

Evolution par zone géographique en Haute-Savoie : les chiffres d’affaires progressent nettement pour la zone d’Annecy et du Chablais ce trimestre ; cette progression est plus nuancée pour la zone de l’Arve et les chiffres d’affaires baissent pour la zone du Genevois.


Perspectives : malgré les bons résultats des deux derniers trimestres, les prévisions restent prudentes, voire à la baisse. En région, Les chefs d’entreprise interrogés restent optimistes et envisagent le maintien de la demande à un bon niveau. Les effectifs devraient globalement continuer de se renforcer malgré certaines difficultés de recrutement. En France, Les chefs d’entreprise prévoient une poursuite de la croissance de l’activité en octobre (cf Banque de France).

 

EVOLUTION DES PRINCIPAUX INDICATEURS

*différence entre la proportion de répondants ayant exprimé  une opinion positive et celle ayant exprimé une opinion négative

 

 

Source : CCI Haute-Savoie

Restauration


Conformément aux prévisions, les chiffres d’affaires ont légèrement progressé au 3ème trimestre 2017 pour la restauration dans le département ; les conditions climatiques très favorables et la chaleur expliquent en partie ces résultats mais les professionnels indiquent aussi une situation globale plus favorable. Cet indicateur connaît une évolution en dents de scie depuis le 2ème trimestre 2016. Cette progression a eu un impact favorable sur les investissements et les soldes d’opinion de ces deux indicateurs qui sont redevenus positifs (c’est-à-dire que le pourcentage d’entreprises signalant une hausse est plus important que celui signalant une baisse). Cette situation plus favorable n’a toutefois eu aucun impact sur l’emploi ou les trésoreries qui diminuent à nouveau et dont les soldes d’opinion redeviennent négatifs (c’est-à-dire que le pourcentage d’entreprises signalant une baisse est plus important que celui signalant une hausse).

 

En Auvergne-Rhône-Alpes, l’activité globale demeure stable pour le 2ème mois consécutif et devrait se redresser dans les prochaines semaines (cf Banque de France).


Perspectives : Comme au trimestre précédent, elles ne sont pas favorables ; en retrait pour les chiffres d’affaires et les investissements, stables pour l’emploi et les trésoreries mais à un niveau qui reste insuffisant.

 

EVOLUTION DES PRINCIPAUX INDICATEURS

*différence entre la proportion de répondants ayant exprimé  une opinion positive et celle ayant exprimé une opinion négative

 

Source : CCI Haute-Savoie

Immobilier

 

En Haute-Savoie, l’amélioration des chiffres d’affaires, amorcée en début d’année, se poursuit au 3ème trimestre 2017, avec 43 % des entreprises ayant répondu à l’enquête qui signale une hausse (+ 8 points par rapport au 2ème trimestre) et 11 % une baisse (+ 1 point). Les investissements progressent également avec 29 % des entreprises ayant répondu à l’enquête qui signale une hausse (+ 10 points) et 11 % une baisse (- 8 points). Quant à l’emploi, il se maintient. Par contre, ces bons résultats n’ont aucun impact sur les trésoreries qui restent tendues.
Selon les professionnels « après 5 ans d’immobilisme, ça repart » ; ils sont toutefois plus nuancés quant au plan logement du gouvernement « il y a du bon et du moins bon » et notamment sur le fait que le Ptz (prêt à taux zéro) soit désormais réservé aux seules zones tendues.

En France, selon la Chambre des Notaires, le volume des transactions ne cesse d’augmenter et atteint un nouveau record historique. L’avenir est plus incertain dans un contexte de retournement de tendances des prix qui reprennent des couleurs (constaté dans la plupart des grandes villes), de taux d’emprunt qui ont repris une orientation modestement haussière ainsi que des mesures annoncées par le gouvernement.


Perspectives : Elles sont moins bien orientées, même si la tendance reste haussière, sauf pour les trésoreries qui pourraient s’améliorer.

 

EVOLUTION DES PRINCIPAUX INDICATEURS

*différence entre la proportion de répondants ayant exprimé  une opinion positive et celle ayant exprimé une opinion négative

 

Source : CCI Haute-Savoie

Services aux entreprises

 

Les chiffres d’affaires sont en retrait au 3ème trimestre et confirme une situation en dents de scie depuis début 2015 pour les services aux entreprises en Haute-Savoie. Toutefois, les soldes d’opinion des différents indicateurs sont restés positifs (c’est-à-dire que le pourcentage d’entreprises signalant une hausse est plus important que celui signalant une baisse) et confirme un climat des affaires plus favorable, comme indiqué par les professionnels.
Les trois autres indicateurs, investissements, trésoreries et emploi ont connu un niveau d’activité plus favorable.

Auvergne-Rhône-Alpes : Pour l’informatique-traitement de données, l’activité continue à bien se comporter. Les carnets sont jugés bien garnis par des commandes du secteur privé alors que la demande publique demeure encore relativement faible. Pour l’ingénierie études techniques, la rentrée de septembre a vu l’activité globale tout juste stagner. Enfin, l’activité des agences d’intérim s’est maintenue à un bon niveau grâce notamment au retour plus marqué de la demande en provenance de l’industrie, accompagnée d’une tendance à l’allongement de la durée des contrats. Pour les autres secteurs, même si la demande reste ferme, le manque récurrent de main d’œuvre perdure (cf Banque de France).

 

Perspectives : Elles sont en forte progression, quel que soit l’indicateur. En région, les perspectives sont favorables pour les prochains mois pour les activités Informatique et traitement de données et les agences d’intérim. Par contre, les prévisions apparaissent plus réservées pour les activités d’ingénierie-études techniques (cf Banque de France).

 

EVOLUTION DES PRINCIPAUX INDICATEURS

*différence entre la proportion de répondants ayant exprimé  une opinion positive et celle ayant exprimé une opinion négative

 

Source : CCI Haute-Savoie

Transports

 

Malgré des prévisions peu favorables, la situation dans les transports haut-savoyards s’est nettement améliorée au 3ème trimestre 2017. Pour 36 % des entreprises ayant répondu à l’enquête les chiffres d’affaires sont en hausse (+ 8 points par rapport au trimestre précédent), elles sont 33 % pour les investissements (+ 9 points), 33 % pour l’emploi (+ 16 points) et 36 % pour les trésoreries (+ 21 %). Par ailleurs, tous les indicateurs connaissent des soldes d’opinion positifs ce trimestre (le pourcentage d’entreprises signalant une hausse étant plus important que celui signalant une baisse).
Ce trimestre, le nombre de répondants ne permet pas de distinguer la situation du transport routier de marchandises de celle du transport de voyageurs.

Dans le prolongement des mois précédents, la demande s’est maintenue en Auvergne-Rhône-Alpes, à un niveau jugé correct, entraînant une activité globalement satis-faisante. Le recrutement de nouveaux salariés est toujours un sujet de préoccupation pour l’ensemble des acteurs du secteur qui compensent cette difficulté par la réalisation d’heures supplémentaires (cf Banque de France).

En France, la reprise du secteur du transport routier de marchandises (TRM), amorcée en début d’année 2016, s’est confirmée au 1er semestre 2017. Selon la note de conjoncture de la FNTR (Fédération Nationale du Transport Routier), l’activité en volume a accéléré sur les principaux marchés clients. La situation de trésorerie des entreprises continue à se redresser, bénéficiant de facteurs favorables et notamment le ralentissement de la hausse du prix du gazole professionnel. Seul bémol, les entreprises peinent toujours à recruter, ce qui limite leur potentiel de croissance.


Perspectives : Elles sont en retrait quel que soit l’indicateur. En région, La bonne tenue de la demande et de l’activité devrait se poursuivre dans un contexte de prix encore relativement stables (cf Banque de France).

 

EVOLUTION DES PRINCIPAUX INDICATEURS

*différence entre la proportion de répondants ayant exprimé  une opinion positive et celle ayant exprimé une opinion négative

 

Source : CCI Haute-Savoie

MOTS CLES : #Conjoncture #Economie #Tendances #Perspectives #Services


Mot de passe oublié

Récupération de votre mot de passe, saisissez votre adresse email
Connexion requise
Pour accéder à ce contenu, vous devez vous identifier ou créer votre compte
Connexion permanente
Annuler
Fenêtre de log