Année
Periode

En bref

Une légère amélioration

Pour la Banque de France, au niveau national, les ventes du commerce de détail augmentent nettement au 3ème trimestre 2017 (+1,0 %, données en volumes cvscjo*). Le chiffre d’affaires des produits alimentaires s’affaiblit (- 0,9 %) mais celui des produits industriels est très dynamique (+1,8 %), soutenu par les ventes de l’électronique grand public, de l’hygiène, du textile ainsi que de la chaussure. Les ventes du commerce de détail progressent fortement (+ 2,0 %), celles de la grande distribution sont quasi stables (+ 0,1%). Le dynamisme de la vente à grande distance et des grands magasins est partiellement compensé par le recul des hypermarchés et supermarchés.

*Données corrigées des variations saisonnières et des jours ouvrables.

 

En Haute-Savoie, l’amélioration timide amorcée au 1 er trimestre 2017 se poursuit mais reste contrastée selon les branches et à un niveau insatisfaisant puisque seul le solde d’opinion des investissements est redevenu positif, c’est-à-dire que le pourcentage d’entreprises signalant une progression est redevenu supérieur à celui signalant une baisse, alors que les autres restent négatifs. 

Retours sur les soldes : globalement, des chiffres d’affaires en baisse pour 2/3 des commerçants interrogés, un panier moyen et une fréquentation stable ou en baisse.

Fréquentation : elle est toujours en baisse, mais de manière moins prononcée qu’au trimestre précédent, avec 35 % des commerçants ayant répondu à l’enquête qui indiquent une baisse (ils étaient 46 % au 2ème trimestre) et 30 % une progression (19 %). Le panier moyen, qui avait légèrement progressé au 2ème trimestre 2017, s’est à nouveau contracté ; il est en hausse pour 14 % des commerçants ayant répondu à l’enquête (- 4 points/trimestre précédent), stable pour 57 % (+ 16 points) et en baisse pour 29 % (- 12 points). 

Evolution par branche : En Haute-Savoie, après un fort recul au trimestre précédent, les chiffres d’affaires de l'alimentaire sont à nouveau en progression mais à un niveau très insuffisant. Pour la branche culture/loisirs/cadeaux, malgré des prévisions pessimistes, l'amélioration enregistrée au 2ème trimestre s'est confirmée et les chiffres d'affaires poursuivent leur progression. Pour la branche santé/beauté, la situation s’est améliorée au 3ème trimestre tout en restant à un niveau insatisfaisant (situation à suivre). Confirmant les prévisions, les chiffres d'affaires de l'équipement de la personne poursuivent leur légère amélioration contrairement aux trésoreries qui se dégradent à nouveau. Malgré l'optimisme affiché au dernier trimestre, les chiffres d'affaires de l'équipement de la maison sont en retrait et confirme une situation en dents de scie. Evolution par zone géographique : la situation est nettement plus favorable au 3ème trimestre sauf pour le Genevois où plus de 60 % des commerçants ayant répondu à l’enquête indiquent des chiffres d’affaires en retrait (une des raisons pouvant être l’impact de la dévaluation du franc suisse et son impact sur le pouvoir d’achat des frontaliers).


Perspectives : en Haute-Savoie, les prévisions sont toujours pessimistes pour le prochain trimestre. La situation est identique au niveau national : La confiance des ménages français a de nouveau baissé légèrement en septembre, ceux-ci étant moins optimistes sur leur niveau de vie futur alors que fin juin l’Insee avait annoncé que le moral des ménages avait retrouvé son plus haut niveau depuis 10 ans (source Les Echos 27/09/2017). 

EVOLUTION DES PRINCIPAUX INDICATEURS (PAR RAPPORT À LA MÊME PÉRIODE DE L'ANNÉE PRÉCÉDENTE)

Evolution en soldes d'opinion, c'est-à-dire la différence entre la proportion de répondants ayant exprimé une opinion positive et celle ayant exprimé une opinion négative

 

Source : CCI Haute-Savoie

Alimentaire

En Haute-Savoie, après un fort recul au trimestre précédent, les chiffres d’affaires sont à nouveau en progression, conformément aux prévisions, mais à un niveau très insuffisant ; ce sont en effet 29 % des commerçants ayant répondu à l’enquête qui indiquent une hausse (+ 8 points par rapport au 2ème trimestre) mais plus de 60 % qui indiquent une baisse (46 %). Sans amélioration depuis fin 2016, les investissements ont connu une progression ce trimestre, tout comme l’emploi qui retrouvent tous deux des soldes d’opinion positifs, c’est-à-dire que la proportion d’entreprises signalant une hausse devient supérieure à celle indiquant une baisse. Par contre, l’amélioration des trésoreries enregistrée au 2 ème trimestre ne s’est pas confirmée.
Perspectives : elles sont prudentes pour ce 4ème trimestre alors qu’elles étaient mieux orientées depuis début 2016 ; ce sont toutefois près de 70 % des commerçants interrogés ayant répondu à l’enquête qui envisagent un niveau d’activité stable.

Zoom la consommation alimentaire : La consommation alimentaire chute. Ce phénomène n'est pas nouveau : les volumes baissent depuis plus de deux ans. Mais, selon Kantar la dépense moyenne monte ; nous consommons donc moins mais différemment, avec plus de qualité. Par ailleurs, une alimentation responsable est en pleine croissance avec une nouvelle génération, consciente du lien évident entre les enjeux de la planète et notre propre santé, qui aspire à de nouvelles solutions pour consommer «mieux» et autrement avec notamment le vrac ou les circuits courts (Les Echos 08/10/2017).

 

EVOLUTION DES PRINCIPAUX INDICATEURS (PAR RAPPORT À LA MÊME PÉRIODE DE L'ANNÉE PRÉCÉDENTE)

Evolution en soldes d'opinion, c'est-à-dire la différence entre la proportion de répondants ayant exprimé une opinion positive et celle ayant exprimé une opinion négative

 

Source : CCI Haute-Savoie

Equipement de la Personne

Dans le département, confirmant les prévisions, les chiffres d'affaires poursuivent leur légère amélioration (toutefois à des niveaux toujours insuffisants) contrairement aux trésoreries qui se dégradent à nouveau. Les investissements reculent et l'emploi se stabilise. Les soldes d'opinion sont globalement négatifs. D'ailleurs, concernant les soldes d'opinion des chiffres d'affaires et des trésoreries, ils n'ont jamais été positifs depuis le lancement de cette enquête, début 2015.
Perspectives : en légère amélioration même si elles restent à un niveau insatisfaisant. Ce sont ainsi 63 % des commerçants ayant répondu à l’enquête qui indiquent une stabilité (+ 1 point), 21 % une baisse (- 3 points) et seulement 16 % une hausse (+ 2 points).

Zoom sur le budget shopping : Le budget moyen par «sortie shopping» a chuté de plus de 6 % en un an en France, sous 215 euros, selon le cabinet Simon Kucher & Partners. Du jamais vu. Baisses de prix et promotions continues n'en finissent plus de faire chuter les ventes. Même les jeunes et aussi les plus dépensiers des acheteurs, dont les dépenses résistaient jusqu'à présent à la crise, ont réduit la voilure. Les plus impactés sont aussi les plus jeunes, tant les dépenses incompressibles (logements, études...) prennent le pas sur leurs envies de shopping (Le Figaro 05/10/2017).

EVOLUTION DES PRINCIPAUX INDICATEURS (PAR RAPPORT À LA MÊME PÉRIODE DE L'ANNÉE PRÉCÉDENTE)

Evolution en soldes d'opinion, c'est-à-dire la différence entre la proportion de répondants ayant exprimé une opinion positive et celle ayant exprimé une opinion négative

 

Source : CCI Haute-Savoie

Equipement de la Maison

Pour la Haute-Savoie, malgré l'optimisme affiché au dernier trimestre, les chiffres d'affaires sont en retrait au 3ème trimestre et confirme une situation en dents de scie depuis une année. Des chiffres d’affaires en retrait pour 40 % des commerçants ayant répondu à l’enquête (+ 10 points/trimestre précédent), stables pour 25 % (- 5 points) et en hausse pour 35 %, - 5 points (la principale raison évoquée étant la conjoncture globale). Les investissements ont poursuivi leur hausse, tout comme l'emploi, alors qu'il se maintenait. Par contre, les trésoreries restent dégradées ; les soldes d'opinion sont toujours négatifs et le sont depuis le début de cette enquête de conjoncture, début 2015.
Perspectives : l’optimisme de mise sur le 1er semestre 2017 ne se confirme pas pour cette fin d’année. Ce sont ainsi 36 % des commerçants qui indiquent une hausse (- 9 points/trimestre précédent), 36 % une stabilité (- 4 points) et 29 % une baisse (+ 14 points).


Zoom sur l’ameublement : Le second semestre poursuit sur sa lancée du mois de juillet. Après une croissance de 9,4 % en juillet, le marché progresse encore de 7,9 % en août. Cette performance s’explique en grande partie sur la base du mauvais référentiel 2016, la fréquentation dans les magasins étant à l’époque en fort retrait. Toutefois, la performance de 2017 permet à peine de compenser le recul de l’exercice précédent. (Note IPEA 08/2017).

EVOLUTION DES PRINCIPAUX INDICATEURS (PAR RAPPORT À LA MÊME PÉRIODE DE L'ANNÉE PRÉCÉDENTE)

Evolution en soldes d'opinion, c'est-à-dire la différence entre la proportion de répondants ayant exprimé une opinion positive et celle ayant exprimé une opinion négative

 

Source : CCI Haute-Savoie

Culture / Loisirs / Cadeaux

Dans le département, malgré des prévisions pessimistes, l'amélioration enregistrée au 2ème trimestre s'est confirmée et les chiffres d'affaires poursuivent leur progression. Ce sont ainsi 33 % des entreprises ayant répondu à l'enquête qui signalent une hausse (+ 3 points/trimestre précédent), 29 % une stabilité (+ 9 points) et 38 % une baisse (- 12 points). Toutefois, ces bons résultats sont sans impact sur les trésoreries qui se dégradent à nouveau ; les soldes d'opinion sont toujours négatifs et le sont depuis le début de cette enquête de conjoncture, début 2015. Les investissements progressent, l'emploi se stabilise.
Perspectives : elles restent pessimistes, et ce depuis le 4ème trimestre 2016. 35 % des commerçants ayant répondu à l’enquête indiquent une baisse (+ 6 points/trimestre précédent) ; ils sont 6 % à signaler une hausse (- 8 points) et 59 % une stabilité (+ 2 points). 

EVOLUTION DES PRINCIPAUX INDICATEURS (PAR RAPPORT À LA MÊME PÉRIODE DE L'ANNÉE PRÉCÉDENTE)

Evolution en soldes d'opinion, c'est-à-dire la différence entre la proportion de répondants ayant exprimé une opinion positive et celle ayant exprimé une opinion négative


Source : CCI Haute-Savoie

Santé / Beauté

Pour la branche santé beauté haut-savoyarde, la situation s’est améliorée au 3ème trimestre tout en restant à un niveau insatisfaisant (situation à suivre). Pour rappel, cette branche avait connu un véritable décrochage au 2ème trimestre, tous les indicateurs étant en fort retrait et atteignant des niveaux négatifs jamais atteints depuis le lancement de cette enquête de conjoncture début 2015. Cette amélioration se retrouve notamment dans les chiffres d’affaires avec 36 % des commerçants ayant répondu à l’enquête qui indique des chiffres d’affaires en progression (+ 22 points par rapport au trimestre précédent). Pour les autres indicateurs, la tendance est à la stabilité malgré des résultats en progression.
Perspectives : confirmant leur évolution en dents de scie depuis début 2016, les perspectives sont moins pessimistes qu’au trimestre précédent mais reste à un niveau très insuffisant. Ce sont ainsi seulement 15 % des commerçants qui indiquent une hausse (+ 5 points/trimestre précédent), 65 % une stabilité (+ 8 points) et 20 % une baisse (- 13 points).

EVOLUTION DES PRINCIPAUX INDICATEURS (PAR RAPPORT À LA MÊME PÉRIODE DE L'ANNÉE PRÉCÉDENTE)

Evolution en soldes d'opinion, c'est-à-dire la différence entre la proportion de répondants ayant exprimé une opinion positive et celle ayant exprimé une opinion négative

 

Source : CCI Haute-Savoie

MOTS CLES : #Conjoncture #Economie #Tendances #Perspectives #Commerce


Mot de passe oublié

Récupération de votre mot de passe, saisissez votre adresse email
Connexion requise
Pour accéder à ce contenu, vous devez vous identifier ou créer votre compte
Connexion permanente
Annuler
Fenêtre de log