Année
Periode

Restauration

Avec une saison touristique correcte et une météo particulièrement clémente, la situation est moins dégradée ; d’ailleurs, les prévisions ne se sont pas confirmées pour les chiffres d’affaires qui se sont légèrement redressés. Les trésoreries poursuivent leur lente amélioration, amorcée fin 2014, mais les soldes d’opinion restent négatifs (rappel : depuis le lancement de cette enquête de conjoncture, en 2013, les soldes d’opinion des trésoreries ont toujours été négatifs, à savoir que le nombre d’entreprises signalant une baisse est toujours plus important que celui signalant une hausse). Les investissements, qui avaient repris des couleurs depuis fin 2015, sont en net retrait. Quant à l’emploi, il est  stable, voire en léger recul, surprenant pour une période estivale propice à l’embauche de saisonniers (à suivre).

Les raisons qui expliquent les baisses de chiffres d’affaires sont principalement liées à la contraction du pouvoir d’achat des ménages mais également à un changement de comportement. Au niveau national, les spécialistes dénoncent une forme « d’ubérisation » du secteur avec la restauration à domicile ou au bureau (forme de concurrence déloyale).

En France, la situation est identique avec un niveau d’activité qui se redresse mais qui reste inférieur à sa moyenne de long terme.

Perspectives : elles sont stables, voire légèrement mieux orientées sauf pour l’emploi qui pourrait être impacté sur la fin d’année. 

EVOLUTION DES PRINCIPAUX INDICATEURS (TRIMESTRE N/TRIMESTRE N-1, EN SOLDE D'OPINION*)

*différence entre la proportion de répondants ayant exprimé  une opinion positive et celle ayant exprimé une opinion négative


Source : CCI Haute-Savoie
Mot de passe oublié

Récupération de votre mot de passe, saisissez votre adresse email
Connexion requise
Pour accéder à ce contenu, vous devez vous identifier ou créer votre compte
Connexion permanente
Annuler
Fenêtre de log