Année
Periode

Restauration


Au 3ème trimestre, et malgré la bonne saison touristique, la situation reste difficile même si elle semble moins dégradée pour deux indicateurs. Les chiffres d’affaires sont ainsi toujours en baisse pour 35 % des entreprises ayant répondu à l’enquête  mais elles étaient 45 % au trimestre précédent ; quant aux trésoreries, elles restent détériorées pour 45 % d’entre elles contre 61 % au 2ème trimestre.

Tous les soldes d’opinion restent en dessous de zéro, à savoir que le nombre d’entreprises signalant une baisse est plus important que celui signalant une hausse.

Ce niveau d’activité s’explique principalement par la situation économique générale ; en effet, la situation du secteur d'activité et le niveau de la demande arrivent loin derrière les raisons évoquées par les entreprises interrogées.

Au niveau France, selon le panel consommateur CREST, la restauration rapide et la restauration à table ont toutes les deux souffert en perdant 1% en visites au 2ème trimestre.

 

Evolution des principaux indicateurs (trimestre n/trimestre n-1, en solde d'opinion*)

 *différence entre la proportion de répondants ayant exprimé une opinion positive et celle ayant exprimé une opinion négative

 

Perspectives : elles sont légèrement mieux orientées quel que soit l'indicateur mais reste à un niveau bas. En France, dans la restauration, les chefs d'entreprise sont plus pessimistes concernant leur activité passée et prévue (cf Insee).


Source : CCI Haute-Savoie
Mot de passe oublié

Récupération de votre mot de passe, saisissez votre adresse email
Connexion requise
Pour accéder à ce contenu, vous devez vous identifier ou créer votre compte
Connexion permanente
Annuler
Fenêtre de log