Année
Periode

En bref

Une situation plus favorable au 2ème trimestre 2017

En France, les services sont toujours dynamiques. Les effectifs augmentent à nouveau et la situation des trésoreries reste aisée (cf. Banque de France).

En Auvergne-Rhône-Alpes, les activités de services conservent leur bonne dynamique d’ensemble. Le rythme de croissance reste soutenu dans l’ingénierie informatique et le travail temporaire, le transport enregistre un raffermissement de son courant d’affaires tandis que les activités du tourisme bénéficient d’une demande bien orientée (cf. Banque de France).     

 
Dans le département, la situation est plus favorable au 2ème trimestre avec des chiffres d’affaires en légère amélioration contrairement aux autres indicateurs qui se redressent nettement. Les situations sont toujours contrastées selon les branches d’activité.
 
Evolution par branche en Haute-Savoie :
La hausse d’activité amorcée au 1er trimestre 2017 se confirme pour l’immobilier.
Pour les services aux entreprises, après la dégradation constatée au 1er trimestre, les indicateurs sont à nouveau mieux orientés.
La situation se maintient dans les transports haut-savoyards avec des chiffres d’affaires qui ont légèrement progressé au 2ème trimestre 2017.
Enfin, la situation reste difficile pour le secteur de la restauration avec des chiffres d’affaires en retrait.

Evolution par zone géographique en Haute-Savoie :
Les chiffres d’affaires progressent nettement pour la zone d’Annecy ce trimestre ; cette progression est plus nuancée pour le Chablais. Par contre, les chiffres d’affaires baissent pour la zone de l’Arve et de manière très sensible pour le Genevois.


Perspectives : Les chiffres d’affaires sont bien orientés et l’emploi est stable pour 80 % des entreprises ayant répondu à l’enquête. Par contre, les prévisions ne sont pas très favorables pour les investissements et les trésoreries.
En  région, La progression des activités de services devrait se poursuivre, soutenue par tous les segments (cf Banque de France).
En France, les chefs d’entreprise prévoient une poursuite de la croissance à un rythme similaire en juillet (cf Banque de France).    


EVOLUTION DES PRINCIPAUX INDICATEURS

*différence entre la proportion de répondants ayant exprimé  une opinion positive et celle ayant exprimé une opinion négative

 

 

Source : CCI Haute-Savoie

Restauration

La situation reste difficile pour le secteur de la restauration. Ainsi, au 2ème trimestre 2017, le département enregistre des chiffres d’affaires en retrait et la légère amélioration constatée en début d’année ne s’est pas confirmée. Par contre, les autres indicateurs se sont améliorés. C’est le cas pour les trésoreries qui connaissent à nouveau un solde d’opinion positif (c’est-à-dire que le pourcentage d’entreprises signalant une hausse est plus important que celui signalant une baisse), ce qui n’était plus arrivé depuis mi-2013. C’est aussi le cas pour l’emploi qui se redresse alors qu’il était en retrait depuis le 2ème trimestre 2016 (impact des saisonniers que l’on n’a toutefois pas ressenti cet hiver). Les raisons mises en avant par les professionnels pour expliquer ce niveau d’activité sont les élections, la météo mais également la conjoncture qui implique des arbitrages.

Selon CHD, les temps restent durs pour la restauration en France. Un marché de la restauration en pleine mutation, entre nouveaux concepts (food-trucks, restauration à thème…), grandes tendances (livraison à domicile, ubérisation), et concurrence exacerbée, le secteur évolue à grande vitesse.

 
Perspectives : Elles ne sont pas favorables sauf pour les chiffres d’affaires qui pourraient légèrement progresser, mais à un niveau insuffisant. Seul l’emploi se maintiendrait.

EVOLUTION DES PRINCIPAUX INDICATEURS

*différence entre la proportion de répondants ayant exprimé  une opinion positive et celle ayant exprimé une opinion négative

 

Source : CCI Haute-Savoie

Immobilier

En Haute-Savoie, la hausse d’activité amorcée au 1er trimestre 2017 se confirme avec des chiffres d’affaires en progression pour 1/3 des entreprises ayant répondu à l’enquête  et stable pour près de 60 % d’entre elles. Elles étaient 29 % à signaler une progression et 57 % une stabilité au trimestre précédent.
Les trésoreries se sont améliorées mais à un niveau qui reste insatisfaisant, le solde d’opinion demeure négatif (pourcentage d’entreprises signalant une baisse supérieur à celui signalant une hausse). Amélioration également pour l’emploi. Enfin, les investissements se sont stabilisés sur ce dernier trimestre ; 62 % des entreprises ayant répondu à l’enquête indique une stabilité (78 % au trimestre précédent), 19 % une hausse (11 %), 19 % une baisse (11 %).

En France, selon l’Insee, le climat s’améliore dans les activités immobilières. À  ce  titre,  la Chambre des Notaires indique que « les  taux  bas  favorisent  la  bonne  tenue du marché, quand bien même ceux-ci effectuent  une  lente  ascension  qui  ne  décourage pas les acquéreurs. De même, la pérennité des dispositifs fiscaux (Pinel, PTZ) conditionne la stabilité d’un marché attractif ».


Perspectives : Elles sont moins bien orientées sauf pour les trésoreries qui pourraient s’améliorer.

EVOLUTION DES PRINCIPAUX INDICATEURS

*différence entre la proportion de répondants ayant exprimé  une opinion positive et celle ayant exprimé une opinion négative

 

Source : CCI Haute-Savoie

Services aux entreprises

La situation en dents de scie, amorcée début 2015, se confirme pour les Services aux entreprises en Haute-Savoie ; en effet, après la dégradation constatée au 1er trimestre, les indicateurs sont à nouveau mieux orientés au 2ème trimestre et tous les soldes d’opinion sont redevenus positifs (c’est-à-dire qu’il y a plus d’entreprises qui signalent une hausse qu’une baisse). Ce sont ainsi près d’1/3 des entreprises ayant répondu à l’enquête qui signalent des chiffres d’affaires en hausse (+ 14 points par rapport au trimestre précédent) ; elles sont 15 % à indiquer une baisse (elles étaient 30 % au trimestre précédent).

En région, les activités informatiques et traitement de données ont conservé un bon courant d’affaires. Cependant, le manque de ressources sur le marché, en CDI  comme  en  intérimaires, est  de  plus  en  plus  ressenti  comme  une  difficulté. La situation est identique pour l’ingénierie-études techniques. L’activité des agences de travail temporaire poursuit    sa    progression    observée depuis plusieurs mois grâce à une demande toujours dynamique dans tous les secteurs d’activité.  La pénurie croissante de ressources pose parfois problème pour répondre à l’ensemble de cette demande (cf Banque de France).

Perspectives : Elles sont bien orientées en termes de chiffres d’affaires (mais sans impact sur les trésoreries) et d’emploi. Côté investissements, c’est la stabilité qui prédomine. En région, perspectives favorables pour les activités informatiques et traitement de données ainsi que pour les agences de travail temporaire. Prévisions plus nuancées pour les activités d’ingénierie-études techniques qui tablent sur  une  relative stabilisation (cf Banque de France).

EVOLUTION DES PRINCIPAUX INDICATEURS

*différence entre la proportion de répondants ayant exprimé  une opinion positive et celle ayant exprimé une opinion négative

 

Source : CCI Haute-Savoie

Transports

La situation se maintient dans les transports haut-savoyards avec des chiffres d’affaires qui ont légèrement progressé au 2ème  trimestre 2017 et des soldes d’opinion qui sont toujours positifs, et ce depuis le 3ème trimestre 2016 (c’est-à-dire que le pourcentage d’entreprises qui signale une hausse est plus important que celui signalant une baisse). Les trésoreries se sont légèrement améliorées mais restent à un niveau insuffisant. Enfin, l’emploi et les investissements se sont nettement redressés alors qu’ils étaient en retrait au trimestre précédent.

En Auvergne-Rhône-Alpes, la demande s’est à nouveau raffermie et reste bien orientée, portée par tous les segments et plus particulièrement le transport des produits frais. Les prix sont stables (cf Banque de France).

En France, selon l’Insee, le climat s’améliore encore dans le transport routier et se situe à son plus haut niveau depuis mars 2008. La hausse du volume d’activité est portée principalement par le transport de marchandises, le transport de voyageurs ne progressant que plus légèrement (source CGDD).
    
 
Perspectives : seuls les chiffres d’affaires pourraient légèrement  progresser ; pour tous les autres indicateurs, les perspectives ne sont pas favorables.
En région, cette tendance positive devrait se prolonger pendant la période estivale, les clients annonçant des échanges de volumes importants (cf Banque de France). A suivre toutefois : Le ministère des Transports qui songerait à mettre en place une nouvelle taxe pour les poids lourds sur des tronçons de routes gratuites (retour d’une « écotaxe » déguisée ?).

EVOLUTION DES PRINCIPAUX INDICATEURS

*différence entre la proportion de répondants ayant exprimé  une opinion positive et celle ayant exprimé une opinion négative*

 

 

Source : CCI Haute-Savoie
Mot de passe oublié

Récupération de votre mot de passe, saisissez votre adresse email
Connexion requise
Pour accéder à ce contenu, vous devez vous identifier ou créer votre compte
Connexion permanente
Annuler
Fenêtre de log