Année
Periode

En bref

Une conjoncture mitigée

 

Pour la Banque de France, au niveau national, les ventes du commerce de détail croissent de 0,3 % (données en volumes cvs-cjo*) sur les trois derniers mois. Les ventes de produits alimentaires  progressent de  0,6 %,  celles  de  produits  industriels  augmentent  plus  lentement  (+ 0,2 %). Les  ventes d’habillement-textile  et  d’automobile  sont  notamment  en  hausse,  tandis  que  d’autres  produits  voient  leurs ventes  stagner (pharmacie) ou diminuer jusqu’à - 3 % (chaussure). *Données corrigées des variations saisonnières et des jours ouvrables.

En Haute-Savoie, la situation est plus favorable qu’au 1er trimestre 2017 mais reste à un niveau insatisfaisant puisque tous les soldes d’opinion sont encore négatifs, c’est-à-dire que le pourcentage d’entreprises signalant une progression est toujours inférieur à celui signalant une baisse.
La fréquentation est en baisse, avec 46 % des commerçants ayant répondu à l’enquête qui indiquent une baisse et seulement 19 % une progression.
Le panier moyen a progressé au 2ème trimestre 2017 ; il est en hausse pour 18 % des commerçants ayant répondu à l’enquête   (+ 7 points/trimestre précédent), stable  pour  41 % (- 9 points) et en baisse pour 41 % (+ 2 points).

Evolution par branche :
La situation s’est améliorée pour la branche culture/loisirs/cadeaux, notamment pour les chiffres d’affaires et les trésoreries. Légère progression également des chiffres d’affaires et des trésoreries pour l’équipement de la personne, toutefois à des niveaux très insuffisants.
Pour la branche équipement de la maison, les chiffres d’affaires sont en dents de scie depuis quelques mois et ce trimestre se termine par une nette progression.
Pour l’alimentaire, la légère hausse constatée pour les chiffres d’affaires au 1er trimestre ne s’est pas confirmée.
Enfin, pour la branche santé beauté, on assiste à un véritable décrochage au 2ème trimestre 2017. Tous les indicateurs sont en fort retrait et atteignent des niveaux négatifs jamais atteints depuis le lancement de cette enquête de conjoncture début 2015.

Evolution par zone géographique : quelle que soit la zone, le nombre de commerçants indiquant une baisse de leur chiffre d’affaires est toujours plus important que celui indiquant une progression ; toutefois Annecy et le Genevois tireraient mieux leur épingle du jeu.

Perspectives : en Haute-Savoie, après une poussée d’optimisme, les prévisions sont à nouveau moins favorables pour le 3ème trimestre. A contratio, pour la France, l'Insee a annoncé fin juin que le moral des ménages avait retrouvé son plus haut niveau depuis 10 ans, que ce soit par rapport à leur situation financière ou leur niveau de vie futur. Ces bons indicateurs devront toutefois être confortés car les ménages ont été interrogés avant que ne soit connue la remontée du taux de chômage au mois de mai (Les Echos 28/06/2017).

Evolution des principaux indicateurs (par rapport à la même période de l'année précédente)

Evolution en soldes d'opinion, c'est-à-dire la différence entre la proportion de répondants ayant exprimé une opinion positive et celle ayant exprimé une opinion négative

 

Source : CCI Haute-Savoie

Alimentaire

En Haute-Savoie, la légère progression constatée pour les chiffres d’affaires au 1er trimestre ne s’est pas confirmée et ils sont en retrait pour 63 % des commerçants ayant répondu à l’enquête (la principale raison évoquée étant la conjoncture globale). Les investissements sont toujours en retrait et n’ont pas connu d’amélioration depuis fin 2016. Quant à l’emploi, il s’est stabilisé après deux trimestres de baisse. Seul point positif : les trésoreries qui ont connu une nette progression ce trimestre. Les trésoreries étant tendues depuis de nombreux mois, cette tendance sera à suivre.

Perspectives : Les prévisions sont mieux orientées (cet optimisme affiché par les commerçants ayant répondu à l’enquête est d’ailleurs constant depuis 2016). Ce sont ainsi 25 % des commerçants qui indiquent une hausse (+ 3 points/trimestre précédent), 65 % une stabilité (+ 2 points) et 10 % une baisse  (- 5 points).


Zoom : Le Bio a 40 ans (données nationales)
Toujours symbole du « manger mieux », il recouvre grâce aux nouvelles générations d’autres notions comme le plaisir, le bien-être, la déculpabilité, la créativité et même la sensualité. Suscitant l’émergence de nouveaux entrepreneurs qui osent pour des marques joyeuses et proches (Influencia 22/06/2017).

Evolution des principaux indicateurs (par rapport à la même période de l'année précédente)

Evolution en soldes d'opinion, c'est-à-dire la différence entre la proportion de répondants ayant exprimé une opinion positive et celle ayant exprimé une opinion négative

 

Source : CCI Haute-Savoie

Equipement de la Personne

En Haute-Savoie, légère progression des chiffres d’affaires et des trésoreries pour l’équipement de la personne, toutefois à des niveaux très insuffisants ; les soldes d’opinion restent d’ailleurs négatifs, c’est-à-dire que  le pourcentage d’entreprises signalant des baisses est toujours nettement supérieur à celui indiquant des hausses et la tendance sur une période plus longue reste baissière. La  raison principalement mise en avant est la conjoncture générale. L’emploi s’est redressé après trois trimestres de stabilité. Enfin, les investissements sont en très nette progression : ce sont 11 % des entreprises ayant répondu à l’enquête qui signalent une hausse (+ 6 points/trimestre précédent), 79 % une stabilité (+ 22 points) et 11 % une baisse (- 27 points).

Perspectives : sans être satisfaisantes, elles sont plus favorables que les deux derniers trimestres. Ce sont ainsi 62 % des commerçants ayant répondu à l’enquête qui indiquent une stabilité (+ 20 points), 24 % une baisse (- 14 points) et seulement 14 % une hausse (- 7 points).


Zoom sur la mode et les consommateurs français
Le marché de l’habillement en France connaît un profond déclin structurel entamé… il y a dix ans. Mais à y regarder de plus près, les grands vainqueurs du marché de l’habillement en France ne sont-ils pas ceux qui savent adroitement dépasser depuis une vingtaine d’année la seule logique de prix barrés ? Ceux qui s’attachent à attirer, séduire et faire revenir le chaland en saison ? Ceux qui cultivent une identité corporate et culturelle forte (Desigual, Mango ou Zara) ? (Le Cercle Marketing Client 23/05/17).

Evolution des principaux indicateurs (par rapport à la même période de l'année précédente)

Evolution en soldes d'opinion, c'est-à-dire la différence entre la proportion de répondants ayant exprimé une opinion positive et celle ayant exprimé une opinion négative

 

Source : CCI Haute-Savoie

Equipement de la Maison

Pour la Haute-Savoie, les chiffres d’affaires sont en dents de scie depuis quelques mois pour la branche équipement de la maison et se termine ce trimestre par une nette progression (A noter que la tendance est plus favorable depuis plusieurs trimestres) ; des chiffres d’affaires en progression pour 40 % des commerçants ayant répondu à l’enquête, stables pour 30 % (la principale raison évoquée étant la conjoncture globale). Par contre, ces meilleurs résultats sont sans conséquence sur les trésoreries qui restent très dégradées. Les investissements ont connu une nette progression, quant à l’emploi, il s’est maintenu.

Perspectives : les professionnels ayant répondu à l’enquête sont beaucoup plus optimistes en ce 1er semestre 2017 qu’ils ne l’étaient en 2016. Ce sont ainsi 45 % des commerçants qui indiquent une hausse (+ 12 points/trimestre précédent), 40 % une stabilité (- 6 points) et 15 % une baisse  (- 6 points).


Zoom sur la maison connectée
Le marché de la maison connectée pourrait enfin décoller. Les Français commencent (enfin) à s’intéresser à la maison intelligente ! Selon l’étude Ifop 2016/Observatoire des objets connectés, 56 % des Français qui connaissent les objets connectés ont l’intention d’en acheter, et 83 % des personnes interrogées sont intéressées par la « smart home » pour gérer leur maison (LSA 07/06/2017).

Evolution des principaux indicateurs (par rapport à la même période de l'année précédente)

Evolution en soldes d'opinion, c'est-à-dire la différence entre la proportion de répondants ayant exprimé une opinion positive et celle ayant exprimé une opinion négative

 

Source : CCI Haute-Savoie

Culture / Loisirs / Cadeaux

En Haute-Savoie, la situation s’est améliorée pour la branche culture/loisirs/cadeaux, notamment pour les chiffres d’affaires et les trésoreries, ce qui n’était pas arrivé depuis plus d’une année. Ce sont ainsi 30 % des entreprises interrogées qui signalent une hausse (+ 11 points) et 50 % une baisse (- 12 points). Toutefois, les résultats sont à un niveau insatisfaisant et tous les soldes d’opinion restent négatifs, à savoir que le pourcentage d’entreprises indiquant une hausse est toujours inférieur à celui indiquant une baisse. Cette évolution sera donc à suivre : tendance ou phénomène isolé ?

Les raisons mises en avant par les commerçants indiquant une baisse de chiffres d’affaires sont principalement la conjoncture générale générant des arbitrages budgétaires mais aussi les conditions climatiques défavorables.

Perspectives : elles sont toujours pessimistes, et ce depuis le 4ème trimestre 2016. 29 % des commerçants ayant répondu à l’enquête indiquent une baisse (- 4 points/trimestre précédent) ; ils sont 14 % à signaler une hausse (- 9 points) et 57 % une stabilité.


Zoom sur les ventes de livres sur Internet
Face aux poids lourds Amazon et Fnac.com, les libraires indépendants unissent leurs forces avec la plateforme nationale Librairiesindependantes.com. Ce site permet de rechercher et de réserver des ouvrages auprès de 700 commerces partenaires. Le client peut retirer immédiatement son livre dans le magasin le plus proche de chez lui ou bien passer commande s'il n'est pas en rayon. Les délais de réception dans la librairie sont équivalents à ceux d'une commande sur Amazon (Le Figaro 26/06/2017).

Evolution des principaux indicateurs (par rapport à la même période de l'année précédente)

Evolution en soldes d'opinion, c'est-à-dire la différence entre la proportion de répondants ayant exprimé une opinion positive et celle ayant exprimé une opinion négative

 

Source : CCI Haute-Savoie

Santé / Beauté

Pour la branche santé beauté, on assiste à un véritable décrochage au 2ème trimestre 2017 dans le département. Tous les indicateurs sont en fort retrait et atteignent des niveaux négatifs jamais atteints depuis le lancement de cette enquête de conjoncture début 2015. 46 % des commerçants ayant répondu à l’enquête indiquent une baisse de chiffres d’affaires, 37 % une baisse des investissements, et près d’une entreprise sur deux signalent une baisse de trésorerie et du panier moyen.

Les commerçants qui indiquent une baisse de chiffres d’affaires l’expliquent pour la majeure partie d’entre eux par la conjoncture économique générale. A signaler aussi la concurrence d’internet pour les produits de beauté et pharmaceutiques, même si cela reste marginal, ainsi que le développement des innovations technologiques en matière de petit électroménager qui offrent la possibilité aux consommateurs de réaliser certains soins, réservés jadis aux professionnels du secteur, à leur domicile (épilateur laser, baignoire balnéo, manucure etc.).


Perspectives : après avoir été très favorables début 2017, elles sont à nouveau pessimistes ; cette situation en dents de scie est d’ailleurs observée depuis début 2016. Ce sont ainsi seulement 10 % des commerçants qui indiquent une hausse (- 19 points/trimestre précédent), 57 % une stabilité (- 10 points) et 33 % une baisse  (- 29 points).

Evolution des principaux indicateurs (par rapport à la même période de l'année précédente)

Evolution en soldes d'opinion, c'est-à-dire la différence entre la proportion de répondants ayant exprimé une opinion positive et celle ayant exprimé une opinion négative

 

Source : CCI Haute-Savoie
Mot de passe oublié

Récupération de votre mot de passe, saisissez votre adresse email
Connexion requise
Pour accéder à ce contenu, vous devez vous identifier ou créer votre compte
Connexion permanente
Annuler
Fenêtre de log