Année
Periode

En bref

Une situation plus favorable

Sur le plan national, conformément aux prévisions, la Banque de France indique que l’activité des entreprises de services progresse toujours en juin mais à un rythme modéré. Les activités de conseil sont dynamiques, la restauration et les services de transport sont en retrait.  En Auvergne-Rhône-Alpes, l’activité dans les services a bénéficié de courants d’affaires porteurs dans tous les segments, y compris un raffermissement de la demande dans le transport (Cf Banque de France).

En Haute-Savoie, la situation est plus favorable que ce soit en termes de chiffres d’affaires, d’emploi ou d’investissements avec des soldes d’opinion tous positifs (c’est-à-dire qu’il y a plus d’entreprises qui signalent un indicateur en hausse, que celles qui indiquent une baisse) ; ces bons résultats sont toutefois sans impact sur les trésoreries qui restent tendues.
Evolution par branche : le 2ème trimestre enregistre une amélioration sensible pour les activités immobilières ; la situation est identique pour les services aux entreprises dont l’activité s’est redressée avec tous ses indicateurs en progression. Par contre, la légère amélioration constatée au 1er trimestre ne s’est pas confirmée pour les transports (avec toutefois une situation plus favorable pour le transport de voyageurs) et l’activité poursuit sa dégradation pour la restauration.
Evolution par zone géographique : les situations sont contrastées, satisfaisante pour Annecy, stable pour la Vallée de l’Arve mais en retrait pour le Chablais et le Genevois.

Perspectives : elles sont bien orientées sauf pour l’emploi et les investissements. En Auvergne-Rhône-Alpes, les prévisions  sont globalement favorables même si le transport et le travail temporaire anticipent un ralentissement de leur courant d’affaires. En France, les chefs d’entreprise prévoient  une nouvelle hausse de l’activité 

EVOLUTION DES PRINCIPAUX INDICATEURS (TRIMESTRE N/TRIMESTRE N-1, EN SOLDE D'OPINION*)

*différence entre la proportion de répondants ayant exprimé  une opinion positive et celle ayant exprimé une opinion négative


Restauration

En Haute-Savoie, l’activité poursuit la dégradation enregistrée au 1er trimestre 2016. Les prévisions plus favorables ne se sont pas confirmées et les chiffres d’affaires sont à nouveau contractés. Quant aux trésoreries, elles sont une fois de plus en retrait malgré l’amélioration constatée au 1er trimestre. A signaler que depuis le lancement de cette enquête de conjoncture, en 2013, les soldes d’opinion des trésoreries ont toujours été négatifs, à savoir que le nombre d’entreprises signalant une baisse est toujours plus important que celui signalant une hausse ; d’ailleurs, ce sont 39 % des entreprises interrogées qui signalent une baisse (elles étaient 29 % au 1er trimestre) et 7 % une hausse (10 % au trimestre précédent).

Les raisons qui expliquent cette situation sont principalement liées à la morosité ambiante (grèves, attentats, violences urbaines… qui ont découragé la clientèle étrangère) ainsi qu’aux conditions météorologiques maussades de ce printemps. l’Euro 2016 ne semble pas avoir eu d’impact sur les restaurateurs haut-savoyards contrairement à ce qui est avancé au niveau national.

Perspectives : elles sont stables, même mieux orientées pour les trésoreries.

NB : concerne la restauration traditionnelle uniquement

EVOLUTION DES PRINCIPAUX INDICATEURS (TRIMESTRE N/TRIMESTRE N-1, EN SOLDE D'OPINION*)

*différence entre la proportion de répondants ayant exprimé  une opinion positive et celle ayant exprimé une opinion négative

 

Immobilier

En Haute-Savoie, le 2ème trimestre enregistre une sensible amélioration, notamment pour les chiffres d’affaires et les investissements, les emplois étant stables ainsi que les trésoreries, mais à un niveau insatisfaisant. Ce sont ainsi 41 % des entreprises ayant répondu à l’enquête qui signalent un chiffre d’affaires en hausse (stable/1er trim. 2016), 14 %  indiquent un retrait, elles étaient 33 % au 1er trim. 2016.

Selon la Fnaim, après avoir subi la crise économique avec retardement, et repris quelques couleurs en 2015, le marché de l’immobilier en Savoie Mont-Blanc poursuit sur sa lancée sur le 1er semestre 2016. Les ménages hésitent moins et investissent !

Sur le plan national, même tendance, avec des volumes qui côtoient les sommets d’avant la crise. Toutefois, la Chambre des Notaires attirent l’attention sur le fait que les volumes élevés actuels sont la résultante d’un effet de rattrapage ; il faudra trouver d’autres leviers de croissance que le nouveau prêt à taux zéro (PTZ) et les taux bas.

Les prévisions sont contrastées : légère amélioration pour les trésoreries, stabilité pour les chiffres d’affaires, léger retrait pour l’emploi et les investissements.

EVOLUTION DES PRINCIPAUX INDICATEURS (TRIMESTRE N/TRIMESTRE N-1, EN SOLDE D'OPINION*)

*différence entre la proportion de répondants ayant exprimé  une opinion positive et celle ayant exprimé une opinion négative

 

Services aux entreprises

En Haute-Savoie, l’activité s’est redressée au 2ème trimestre et tous les indicateurs sont en progression. Ce sont ainsi 32 % des entreprises ayant répondu à l’enquête qui signalent un chiffre d’affaires en progression (en hausse de 6 points) et 44 % une stabilité (identique au trimestre précédent). Seules les trésoreries connaissent encore un solde d’opinion négatif, c’est-à-dire que le pourcentage d’entreprises signalant une baisse est toujours plus important que celui signalant une hausse.

En région Auvergne-Rhône-Alpes, pour la branche ingénierie-études techniques, l’activité globale s’est maintenue.   L’activité des  agences de travail temporaire s’est stabilisée après plusieurs mois de progression. Enfin, l’activité est restée soutenue, dans la continuité de celle observée les mois précédents pour les activités informatiques et traitement de données.

Perspectives : elles  sont  bien  orientées  sauf  pour l’emploi et les investissements.

EVOLUTION DES PRINCIPAUX INDICATEURS (TRIMESTRE N/TRIMESTRE N-1, EN SOLDE D'OPINION*)

*différence entre la proportion de répondants ayant exprimé  une opinion positive et celle ayant exprimé une opinion négative.


Transports

En Haute-Savoie, la légère amélioration constatée au 1er trimestre ne s’est pas confirmée. Le nombre d’entreprises signalant une baisse de chiffre d’affaires et d’investissements progresse de 8 points ; ce sont ainsi 43 % des entreprises interrogées qui connaissent un chiffre d’affaires en baisse et 31 % pour les trésoreries. Elles sont toutefois 23 % à connaître des chiffres d’affaires en progression et 55 % des trésoreries stables.

Les situations sont contrastées avec un niveau d’activité favorable pour les transports de voyageurs contrairement aux transports de marchandises.

Les raisons qui expliquent cette situation sont notamment la concurrence des Pays de l’Est mais également les grèves de ce printemps.

A suivre l’impact de la Loi Macron, entrée en vigueur en juillet et qui impose une  rémunération à hauteur du smic horaire aux employeurs de conducteurs étrangers qui livrent ou déchargent en France ; cette loi devrait permettre de lutter contre la concurrence sociale déloyale.

En Auvergne-Rhône-Alpes, la demande semble s’être raffermie pour le transport routier de fret.

Perspectives : elles sont stables pour les trésoreries, mais à un niveau insuffisant, en retrait pour les investissements et l’emploi et bien orientées pour les chiffres d’affaires. A suivre par ailleurs les effets du Brexit.

EVOLUTION DES PRINCIPAUX INDICATEURS (TRIMESTRE N/TRIMESTRE N-1, EN SOLDE D'OPINION*)

*différence entre la proportion de répondants ayant exprimé  une opinion positive et celle ayant exprimé une opinion négative

 

Source : CCI Haute-Savoie
Mot de passe oublié

Récupération de votre mot de passe, saisissez votre adresse email
Connexion requise
Pour accéder à ce contenu, vous devez vous identifier ou créer votre compte
Connexion permanente
Annuler
Fenêtre de log