Année
Periode

Alimentaire

La situation ne s’est pas améliorée au 2ème trimestre et tous les indicateurs restent en retrait, avec des soldes d’opinion négatifs, c’est-à-dire que le nombre d’entreprises signalant une baisse reste supérieur à celui signalant une hausse ; seuls les investissements sont stables. Ce sont ainsi 46 % des commerçants ayant répondu à l’enquête qui signalent une baisse de chiffres d’affaires (ils étaient 23 % au 1er trimestre) et 38 % une stabilité (52 %). Concernant les trésoreries, 38 % indiquent une baisse (23 %) et 54 % une stabilité (73 %).
Les raisons qui expliquent cette baisse de chiffres d’affaires sont principalement la conjoncture globale suivie par les conditions climatiques défavorables. A mettre aussi en parallèle le développement des circuits courts.

Perspectives : les commerçants interrogés comptent sur une amélioration de la météo qui pourrait « booster » leurs ventes. 

Evolution des principaux indicateurs (par rapport à la même période de l'année précédente)

Evolution en soldes d'opinion, c'est-à-dire la différence entre la proportion de répondants ayant exprimé une opinion positive et celle ayant exprimé une opinion négative.


 

Mot de passe oublié

Récupération de votre mot de passe, saisissez votre adresse email
Connexion requise
Pour accéder à ce contenu, vous devez vous identifier ou créer votre compte
Connexion permanente
Annuler
Fenêtre de log