Année
Periode

En bref

Stabilité du niveau d'activité

 
Sur le plan national, la Banque de France indique que l’activité dans les services est stable : le repli des services informatiques et de l’hébergement-restauration est compensé par la hausse des transports, du conseil de gestion et du travail temporaire.
 
En Rhône-Alpes, la Banque de France signale qu’après un an de stabilité relative, la demande et le courant d’affaires ont sensiblement fléchi. Cette tendance, fortement liée à l’évolution de l’intérim, semble néanmoins temporaire et l’activité devrait, à court terme, recouvrer un meilleur niveau.
 
En Haute-Savoie, le niveau d’activité est stable par rapport au 1er trimestre. L’activité insuffisante du 1er trimestre s’est confirmée au 2ème trimestre avec deux secteurs qui restent dégradés, l’immobilier et le transport. La branche de la restauration s’est légèrement redressée contrairement aux services aux entreprises qui ont légèrement fléchi. Les chiffres d’affaires sont légèrement mieux orientés, les investissements sont plus favorables avec un nombre d’entreprises signalant une baisse étant en retrait de 18 points. Il en est de même pour l’emploi. Les indicateurs financiers sont stables tout en restant à un niveau dégradé. 
 
o Les raisons principalement évoquées pour analyser le niveau d’activité sont la situation économique globale citée par 25 % des entreprises mais aussi celle des  différents  secteurs  d’activité, 16 % ainsi que la baisse de la demande, 29 %.
 
o Si l’on compare au même trimestre de 2013, les chiffres d’affaires, les investissements et l’emploi sont plus favorables, les indicateurs financiers sont stables mais restent dégradés.
 
o Evolution par zone géographique : Annecy est la zone  qui tire le mieux son épingle du jeu avec des chiffres d’affaires en forte progression ; ce sont ainsi 49 % des entreprises interrogées qui signalent une progression (elles sont 12 % dans le Chablais, 19 % dans la Vallée de l’Arve et 27 % dans le Genevois).
 
 

Evolution des chiffres d'affaires en % (trimestre n/trimestre n-1)

 

 

Evolution des chiffres d'affaires par branche en %

(2ème trimestre 2014/2ème trimestre 2013)

 

 

Perspectives :
Elles sont légèrement mieux orientées que ce soit pour les chiffres d’affaires, les investissements ou l’emploi ; le nombre d’entreprises signalant une stabilité reste toutefois important et représente respectivement 50,  60 et 78 % des entreprises interrogées pour chacun de ces trois indicateurs. 
Sur le plan national, la Banque de France signale que l’activité devrait progresser en juillet.
 
Source : CCI Haute-Savoie

Restauration

 

Après un léger retrait, l’activité des entreprises de  la  restauration s’est redressée au 2ème trimestre, et ce malgré un pouvoir d’achat en  baisse et  des changements de  comportement  des consommateurs qui vont moins au restaurant, préférant recevoir chez eux.



o    Par rapport au 1er trimestre 2014, les chiffres d’affaires sont plus favorables avec une part des entreprises signalant une hausse progressant de 19 points. Les investissements et l’emploi sont mieux orientés. Par contre, les indicateurs financiers sont toujours dégradés, notamment les trésoreries qui ont chuté.

o    Si l’on se réfère à la même période de l’année précédente, les chiffres sont mieux orientés pour les chiffres d’affaires et l’emploi contrairement aux investissements et aux indicateurs financiers.

o    Les raisons principalement évoquées sont la situation économique globale, citée par 19 %,  le secteur d’activité, 17 %  ainsi que la baisse de la demande, 10 %.

 

Evolution des chiffres d'affaires en %

 

 

Perspectives :

Elles sont plus favorables en termes de chiffres d’affaires et d’investissements avec respectivement une part des entreprises signalant une hausse progressant de + 19 et de + 20 points. En ce qui concerne l’emploi, les prévisions sont à la stabilité pour 95 % des entreprises interrogées.

Source : CCI Haute-Savoie

Immobilier

 

La situation qui s’était dégradée au trimestre précédent ne s’est pas améliorée au cours du 2ème trimestre 2014 pour l’immobilier, tiraillé entre l’évolution des mesures fiscales (loi Alur), la stagnation économique et le chômage élevé limitant les capacités d’emprunt.

 


o    Par rapport au 1er trimestre 2014 : 50 % des entreprises interrogées signalent une baisse de chiffres d’affaires (elles étaient 41 % au 1er trimestre). Les investissements sont moins dégradés et l’emploi mieux orienté. Par contre, ce sont pratiquement 50 % des entreprises interrogées qui signalent des indicateurs financiers en retrait.

 

o    Si l’on se réfère au 2ème trimestre 2013, les chiffres d’affaires et les investissements sont légèrement mieux orientés ; l’emploi, la marge et la rentabilité sont stables contrairement aux trésoreries qui se sont dégradées.

 

o    Les raisons principalement évoquées sont la situation économique globale citée par 26 % des entreprises, le secteur d’activité, 22 %  ainsi que la baisse de la demande, 13 %.

 

Evolution des chiffres d'affaires en %

 

 

Perspectives :

Elles sont plus favorables pour les investissements, mieux orientées pour les chiffres d’affaires contrairement à l’emploi (elles sont toutefois 81 % à signaler un niveau d’effectif stable).

Source : CCI Haute-Savoie

Services aux entreprises

 

Stabilisé au 1er trimestre 2014, le niveau d’activité a légèrement fléchi au 2ème trimestre 2014 pour les entreprises de services aux entreprises.


o    Par rapport au 1er trimestre 2014 : les chiffres d’affaires, l’emploi et les trésoreries sont stables, les investissements moins favorables et la marge et la rentabilité restent dégradées.


o    Par rapport au 2ème trimestre 2013, les investissements et les trésoreries sont mieux orientés, les chiffres d’affaires et l’emploi sont stables contrairement à la marge et à la rentabilité qui se sont dégradées.


o    Les raisons principalement évoquées  sont la situation économique globale citée par 30 % des entreprises interrogées, le secteur d’activité, 12 % ainsi que la baisse de la demande, 39 %.

 

Evolution des chiffres d'affaires en %

 

 

Perspectives :

les chiffres d’affaires sont en hausse pour 26 % des entreprises interrogées, stables pour 70 %. L’emploi est légèrement mieux orienté contrairement aux investissements.

Source : CCI Haute-Savoie

Transports


Au 2ème  trimestre, la situation s’est très légèrement améliorée pour le secteur des transports, avec un nombre d’entreprises interrogées signalant une baisse de chiffres d’affaires en recul de 8 points. Les situations sont toujours contrastées, le transport de frêt rencontrant plus de difficulté que le transport de personnes.
 
o Par rapport au 1er trimestre 2014, le nombre d’entreprises signalant des investissements en retrait est passé de 38 à 9 %, les chiffres d’affaires et l’emploi progressent légèrement, les indicateurs financiers sont toujours dégradés, de manière plus prononcée pour la marge et la rentabilité.  
 
o Si l’on se réfère à la même période de l’année précédente, l’emploi et les investissements sont mieux orientés, les chiffres d’affaires sont en baisse et les indicateurs financiers restent dégradés.
 
o Les raisons principalement évoquées sont la situation économique globale citée par 23 % des entreprises interrogées,  la situation du secteur d’activité, 18 % mais aussi la baisse de la demande, 5 %.
 
 

Evolution des chiffres d'affaires en %

 

 

Perspectives :

les investissements sont en hausse, l’emploi est stable et les chiffres d’affaires sont en léger retrait puisque les entreprises interrogées signalant une baisse progressent de 10 points (elles sont toutefois 43 % à signaler une activité en hausse).

Source : CCI Haute-Savoie
Mot de passe oublié

Récupération de votre mot de passe, saisissez votre adresse email
Connexion requise
Pour accéder à ce contenu, vous devez vous identifier ou créer votre compte
Connexion permanente
Annuler
Fenêtre de log