Année
Periode

Immobilier

 

La situation qui s’était dégradée au trimestre précédent ne s’est pas améliorée au cours du 2ème trimestre 2014 pour l’immobilier, tiraillé entre l’évolution des mesures fiscales (loi Alur), la stagnation économique et le chômage élevé limitant les capacités d’emprunt.

 


o    Par rapport au 1er trimestre 2014 : 50 % des entreprises interrogées signalent une baisse de chiffres d’affaires (elles étaient 41 % au 1er trimestre). Les investissements sont moins dégradés et l’emploi mieux orienté. Par contre, ce sont pratiquement 50 % des entreprises interrogées qui signalent des indicateurs financiers en retrait.

 

o    Si l’on se réfère au 2ème trimestre 2013, les chiffres d’affaires et les investissements sont légèrement mieux orientés ; l’emploi, la marge et la rentabilité sont stables contrairement aux trésoreries qui se sont dégradées.

 

o    Les raisons principalement évoquées sont la situation économique globale citée par 26 % des entreprises, le secteur d’activité, 22 %  ainsi que la baisse de la demande, 13 %.

 

Evolution des chiffres d'affaires en %

 

 

Perspectives :

Elles sont plus favorables pour les investissements, mieux orientées pour les chiffres d’affaires contrairement à l’emploi (elles sont toutefois 81 % à signaler un niveau d’effectif stable).

Source : CCI Haute-Savoie
Mot de passe oublié

Récupération de votre mot de passe, saisissez votre adresse email
Connexion requise
Pour accéder à ce contenu, vous devez vous identifier ou créer votre compte
Connexion permanente
Annuler
Fenêtre de log