Année
Periode

Transports

 

Après une année 2011 dégradée, la situation du 1er trimestre s’est poursuivie au 2ème trimestre 2012, à savoir une très légère amélioration tout en restant à un niveau insatisfaisant.

 

Ainsi, par rapport au 1er trimestre 2012, la part des entreprises signalant une hausse de leur niveau d’activité est passée de 21 à 24 % et celle signalant une baisse est passée de 50 à 53 %.

Par contre, si l’on compare au 2ème trimestre 2011, la part des entreprises signalant une hausse de leur niveau d’activité est passée de 45 à 24 % et celle signalant une baisse de 19 à 53 %.

Les raisons principalement évoquées sont notamment le contexte économique global et celui du secteur du transport en particulier mais également la saisonnalité et les changements de comportements liés à internet pour les agences de voyages.

Par rapport au 1er trimestre 2012, les investissements se sont légèrement améliorés, les chiffres d’affaires sont stables ; les indicateurs financiers restent dégradés et l’emploi s’est détérioré.

 

Il semblerait que les zones géographiques du Chablais et du Genevois connaissent des situations moins dégradées que celle d’Annecy ou de la Vallée de l’Arve.

 

 

La situation semble légèrement plus favorable au niveau régional selon la Banque de France.

Sur le plan national, dans le secteur du transport routier de marchandises et de la messagerie, le solde d’opinion relatif à l’activité passée est en baisse par rapport à mai. Les chefs d’entreprises restent pessimistes dans leurs anticipations, selon l’Insee.

 

Evolution du niveau d'activité (en pourcentage)

 

 

Perspectives :

Elles sont stables pour les investissements et les chiffres d’affaires, avec une tendance à la baisse pour ces derniers. Quant à l’emploi, les prévisions ne sont pas favorables.

Mot de passe oublié

Récupération de votre mot de passe, saisissez votre adresse email
Connexion requise
Pour accéder à ce contenu, vous devez vous identifier ou créer votre compte
Connexion permanente
Annuler
Fenêtre de log