Année
Periode

Immobilier

L’année 2015 a été une année de reprise et l’activité est toujours favorable au 1er trimestre, avec un niveau d’activité en hausse pour 40 % des entreprises interrogées et stable pour 30 % d’entre elles. Les entreprises qui signalent une hausse de chiffres d’affaires l’expliquent par le niveau de la demande. Pour celles qui indiquent une baisse, elle est principalement due à la situation du secteur de l’immobilier.
Par contre, tous les soldes d’opinion sont en retrait (sauf l’emploi qui progresse), y compris pour les trésoreries et les investissements
alors qu’ils s’amélioraient depuis mi-2015 (c’est-à-dire que le nombre d’entreprises ayant signalé une baisse étaient redevenu plus important que celui indiquant une hausse).

Cette reprise reste donc à confirmer ; selon la FNAIM « ça peut durer en 2016, mais ça reste fragile car le contexte économique extérieur est lui-même fragile ». 

Au niveau national, pour les activités immobilières, les soldes d'opinion relatifs à l'activité, passée et prévue, et à la demande prévue se redressent fortement (cf Insee). Cette situation plus favorable s’explique en partie par le niveau des taux qui reste très bas mais également par  l’élargissement des conditions  d’accès  au  PTZ (Prêt à Taux Zéro).

Evolution des principaux indicateurs (trimestre n/trimestre n-1, en solde d'opinion*)

 *différence entre la proportion de répondants ayant exprimé  une opinion positive et celle ayant exprimé une opinion négative

 

 

Perspectives : prudentes, elles sont toutefois en progression pour les chiffres d’affaires, sans impact sur l’emploi et les investissements qui resteraient stables, ni sur les trésoreries qui poursuivraient leur retrait.


Source : CCI Haute-Savoie
Mot de passe oublié

Récupération de votre mot de passe, saisissez votre adresse email
Connexion requise
Pour accéder à ce contenu, vous devez vous identifier ou créer votre compte
Connexion permanente
Annuler
Fenêtre de log