Année
Periode

Restauration

Dégradation de l'activité


Le secteur de la restauration a connu une légère amélioration fin 2012 (en partie liée à la bonne fréquentation touristique des vacances de Noël). Toutefois, dans un contexte économique difficile, cette tendance ne s’est pas poursuivie au 1er trimestre ; le niveau d’activité s’est ainsi dégradé avec un nombre d’entreprises signalant une baisse d’activité progressant de 20 points au détriment de celles signalant une hausse.

Par rapport au 4ème trimestre 2012 : Les investissements, l’emploi et la rentabilité se sont stabilisés contrairement aux chiffres d’affaires, aux trésoreries et aux marges qui se sont dégradés.

Par contre, si l’on se réfère à la même période de l’année précédente, tous les indicateurs sont en retrait, de manière moins prononcée pour la rentabilité.

Les raisons principalement évoquées sont la situation économique globale (citée par 36 % des entreprises) mais aussi celle des différents secteurs d’activité (18 %) ainsi que la baisse de la demande (14 %).


Zoom « les Français et les restaurants » :
L’Umih (l’Union des Métiers et des Industries de l’Hôtellerie) a commandé une enquête auprès d’OpinonWay sur « Les restaurants vus par les Français » afin, explique l’organisation syndicale, « d’avoir enfin une étude réaliste et fiable sur la perception des Français de nos restaurants et leurs attentes ».
Trois principaux enseignements, selon l’Umih, sont à tirer de cette enquête :
- L’image des restaurants est satisfaisante pour le nombre de plats proposés, la convivialité des établissements, la qualité des plats proposés, le service et l’accueil, et l’origine des produits.
- Les Français ont confiance dans les restaurants.
- Les Français demandent à la profession plus de transparence, puisque 96 % des personnes interrogées souhaitent un statut garantissant que les plats sont cuisinés sur place.

 

 

Evolution du niveau d'activité

Perspectives :

Les prévisions, qui étaient légèrement plus favorables fin 2012, sont à nouveau moins bien orientées, que ce soit en termes d’évolution de chiffres d’affaires, d’investissements mais également d’emploi. Ces prévisions sont d’ailleurs confortées par les résultats du panel CREST de NPD Group : « la fréquentation décline durablement en 2012 et reste fragile en ce début d'année. Le marché est en dessous de son niveau de 2009. Même la restauration rapide est touchée. La crise de la restauration commerciale risque de persister en 2013 ».

Source : CCI Haute-Savoie
Mot de passe oublié

Récupération de votre mot de passe, saisissez votre adresse email
Connexion requise
Pour accéder à ce contenu, vous devez vous identifier ou créer votre compte
Connexion permanente
Annuler
Fenêtre de log