Année
Periode

En bref

Activité contrastée

 

Sur le plan national, la Banque de France indique que l’activité a accéléré sa progression, notamment pour les transports et les activités d’ingénierie. Les effectifs sont en hausse ; quant aux prix, leur augmentation est restée très modérée (rappel : fin 2011, l’activité avait progressé de manière plus ferme grâce au rebond des services informatiques et du travail temporaire).

 

En Rhône-Alpes, la Banque de France indique que l'activité est en hausse, plus ou moins marquée, dans la quasi-totalité des secteurs (rappel : fin 2011, l’activité avait du mal à se maintenir). Seules les activités informatiques signalent une demande en repli. La stabilité des prix des prestations devrait se poursuivre, sauf dans l’ingénierie et études techniques où ils devraient être en hausse. Les effectifs, stables depuis plusieurs mois, devraient le rester.

  

En Haute-Savoie, c'est la stabilité qui prédomine (tout comme en 2011), avec toutefois une hausse du nombre des entreprises signalant une hausse d’activité de près de 4 points. Les raisons principalement évoquées sont la situation économique générale ainsi que le niveau de la demande. Dans l'ensemble les chiffres d'affaires, les investissements et les trésoreries sont stables. Par contre, en ce qui concerne l'emploi, la marge et la rentabilité, les résultats sont légèrement moins bien orientés. Par branche, le niveau d’activité s’est légèrement amélioré pour l’immobilier et maintenu pour la restauration contrairement aux services aux entreprises qui restent en retrait et aux transports qui restent dégradés.

Par zones géographiques, c'est également la stabilité qui prédomine sauf pour le Genevois où la situation semble moins favorable.

 

 

Evolution du solde d'opinion

 

 

Perspectives :

Globalement stables, elles sont toutefois mieux orientées pour les chiffres d’affaires contrairement à l’emploi et aux investissements.  Pour la région Rhône-Alpes, une amélioration de l’activité est anticipée. En France, les prévisions tablent sur une stabilité de l’activité pour les prochains mois.

Restauration

 

Le secteur de la restauration avait fini l'année 2011 sur une note légèrement favorable. Ce niveau d'activité semble se maintenir au 1er trimestre 2012. L'emploi est stable tout comme les chiffres d'affaires même s'ils sont moins bien orientés. Par contre, les investissements et les indicateurs financiers sont en net retrait ; ainsi, la part des entreprises signalant une hausse est passée de 50 à 22 % pour la trésorerie et de 25 à 15 % pour la rentabilité.

 

Par rapport au même trimestre de l’année 2011, la situation est similaire, même si la part des entreprises interrogées signalant une hausse d’activité a légèrement diminué.

 

 

Zoom sur le secteur de la restauration en 2011 :

Selon le cabinet Gira Conseil qui publie les 1ères tendances du marché, 2011 reste l'une des meilleures années de cette dernière décennie. Le chiffre d'affaires progresse de + 4,17 % portant ainsi le marché de la CAHD (Consommation Alimentaire Hors Domicile) à 83,25 Milliards d'euros. Le nombre de repas/prestation pris hors domicile (9,40 milliards) se maintient par rapport aux années précédentes avec une évolution de + 2,81 %. Concernant la dépense moyenne, son ralentissement se poursuit et n'augmente que de 1,32 % en 2011.

 

 

Evolution du niveau d'activité (en pourcentage)

 

 

Perspectives :

Elles sont plus favorables en terme de chiffres d’affaires et d’investissements. Par contre, l’emploi semblerait se stabiliser.

Immobilier

 

L'activité immobilière qui s'était dégradée depuis le 2ème trimestre 2011 semble s'être légèrement améliorée.

Par rapport au 4ème trimestre 2011, les chiffres d'affaires sont mieux orientés, tout comme les investissements. Les indicateurs financiers sont par ailleurs moins dégradés. En ce qui concerne l'emploi, la situation est moins favorable puisque la part des entreprises signalant une hausse passe de 25 à 5 %.

 

Par contre, comparativement à la même période de l’année précédente, la situation était plus favorable au 1er trimestre 2011.

 

Zoom sur le marché immobilier privatif en Haute-Savoie :

Selon l’étude annuelle de la Chambre des Notaires, le marché immobilier s’est globalement bien comporté en 2011 et les transactions sont reparties à la hausse, que ce soit les appartements, les terrains à bâtir ou les maisons. Les prix ont de nouveau grimpé en 2010 et 2011 mais devraient stagner en 2012. En 2011, l’ancien a toujours du succès, surtout sur Annecy et environs et amène à s’interroger sur l’attrait des logements basse consommation, dont le coût de départ est plus onéreux.  2012 s’annonce comme une année charnière, entre les élections, la fin du prêt à taux zéro, etc.

 

Evolution du niveau d'activité (en pourcentage)

 

 

Perspectives :

Elles sont globalement stables pour l’emploi mais nettement en retrait pour les chiffres d’affaires et les investissements, la part des entreprises signalant une  baisse  passant  respectivement de 8 à 39 %  et de 8  à  43 %.

Services aux entreprises

 

Le retournement de tendance subi par le secteur des Services aux Entreprises s’est confirmé au 1er trimestre 2012. Par rapport au 4ème trimestre 2011, tous les indicateurs sont en retrait sauf les investissements qui semblent légèrement mieux orientés. Le nombre d'entreprises interrogées signalant une baisse de leur chiffre d’affaires est ainsi passé de 14 à 31 % ; en ce qui concerne la marge et la rentabilité, cet indicateur progresse respectivement de 8 et de 13 points.

Si l’on compare à la même période de 2011, le niveau d'activité était en hausse pour près de la moitié des entreprises interrogées, pour 1/3, il était stable.

 

En Rhône-Alpes, l’activité des agences intérimaires qui diminuait depuis le début de l’année, s’inverse sensiblement. La demande s’est stabilisée pour les activités d’ingénierie et d’analyse technique avec toutefois des perspectives plus favorables. Enfin, en ce qui concerne les activités informatiques, la demande est en repli et l’activité s’est juste maintenue.

 

 

Evolution du niveau d'activité (en pourcentage)

 

 

Perspectives :

Aucune amélioration n’est attendue au prochain trimestre et tous les indicateurs sont stables.

Transports

 

Dégradée au 4ème trimestre, l'activité dans les Transports semble s'être très légèrement améliorée tout en restant à un niveau insatisfaisant. Tous les indicateurs sont négatifs. Plus de la moitié des entreprises interrogées ont signalé une baisse de chiffres d’affaires (cette part est néanmoins passé de 63 à 55 %). La situation financière des entreprises est toujours dégradée et cette situation s’est amplifiée au 1er trimestre 2012.

 

Selon la Banque de France, il semblerait que la situation soit moins défavorable sur le plan régional, quelques recrutements ont même été effectués. Le constat est le même au niveau national.

 

C’est ainsi que les défaillances recensées dans le secteur transport et logistique ont grimpé de 13 % au 1er trimestre 2012, poursuivant la mauvaise tendance observée fin 2011 (pour info, la moyenne des autres secteurs est restée stable).

 

Evolution du niveau d'activité (en pourcentage)

 

 

Perspectives :

Dans un contexte économique tendu (coût du carburant et concurrence internationale), elles sont pessimistes que ce soit  pour les chiffres d'affaires, l’emploi ou les investissements.

 

 

Source : CCI Haute-Savoie
Mot de passe oublié

Récupération de votre mot de passe, saisissez votre adresse email
Connexion requise
Pour accéder à ce contenu, vous devez vous identifier ou créer votre compte
Connexion permanente
Annuler
Fenêtre de log